•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cas de paralysie faciale après le vaccin contre la COVID-19 : un hasard, selon le CISSS

Manipulation d'une seringue et du vaccin contre la COVID-19.

Le CISSS de la Côte-Nord dit ne pas faire de lien entre un cas de paralysie de Bell observé dans la région et le vaccin contre la COVID-19 (archives).

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord confirme qu’un cas de paralysie faciale de Bell a été observé dans les dernières semaines chez une personne ayant reçu une dose du vaccin contre la COVID-19.

Toutefois, après avoir analysé le dossier, le CISSS affirme ne faire aucun lien de cause à effet entre l’administration du vaccin et la paralysie de Bell.

L’événement a tout de même été ajouté au registre du fichier central des effets secondaires post-vaccinaux par la direction de la santé publique de la Côte-Nord.

Dans son courriel en réponse aux questions de Radio-Canada, le centre de santé ajoute qu’il s’agit plutôt d’un lien temporel, puisque la paralysie faciale n'a jamais été associée statistiquement à aucun vaccin. Le CISSS précise également qu'il s’agit du seul cas enregistré depuis le début de la vaccination sur la Côte-Nord. Jusqu'à présent 17 629 doses ont été injectées dans la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !