•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une femme parcourt 200 km à la course pour montrer la beauté de la région de Wood Buffalo

Jessica Leska court sur un sentier enneigé.

Jessica Leska s'entraîne pour la course depuis des mois.

Photo : Fournie par Jessica Leska

Radio-Canada

Jessica Leska veut mettre en valeur la beauté de la région de Wood Buffalo tout en testant ses capacités physiques dans une course à pied de 200 kilomètres.

Après l’annulation en raison de la COVID-19 de l'ultramarathon pour lequel elle s’était entraînée, la femme de 36 ans a décidé d’organiser sa propre course.

L’itinéraire prévu par Jessica Leska parcourt plusieurs sentiers de motoneige dans la forêt boréale sur 200 kilomètres avant de faire une boucle jusqu'à son domicile, à Fort McMurray.

Mon objectif est de simplement pouvoir montrer aux gens que sa propre cour est tout aussi magnifique que n'importe quelle autre aventure qu'on pourrait vivre.

Une citation de :Jessica Leska

Une équipe accompagnera la sportive pour filmer son périple, qui débutera vendredi. Un court documentaire sera produit par la suite.

C'est un moyen, selon elle, de faire connaître la splendeur de la région. Je n’ai pas vraiment apprécié [la beauté de Wood Buffalo] jusqu’à ce que je commence à courir sur ses sentiers. Maintenant que je le sais, je veux que les autres la voient aussi, témoigne Jessica Leska.

Plusieurs préparatifs

Jessica Leska devra tirer un traîneau avec ses provisions et son équipement pendant la randonnée de quatre jours.

Elle va courir entre Fort McMurray et Anzac, puis se rendra au parc provincial Maqua, avant de retourner à la maison.

Le chemin tracé parcourt 200 kilomètres en pleine forêt et comporte des arrêts pour camper entre les journées.

La coureuse devra manger près de 4000 calories quotidiennement et utiliser la neige comme source d’eau.

Jessica Leska assise à côté de son traîneau rempli de son équipement.

Jessica Leska traîne tout son équipement derrière elle sur un traîneau.

Photo : Radio-Canada / Jamie Malbeuf

Les difficultés reliées à ce périple ne freinent pas pour autant Jessica Leska. Je sais qu’une fois là-bas je vais être capable de tout endurer, car j’ai ça en moi, affirme-t-elle.

Elle s’est aussi tournée vers la Société de recherche et de sauvetage de Fort McMurray pour préparer sa course hivernale de manière sécuritaire.

Des membres de l’organisme ont aidé la marathonienne à mieux comprendre son trajet et l’équipement à privilégier dans cette aventure, assure le président de la Société de recherche et de sauvetage de Fort McMurray, Ron Lamoureux.

Jessica Leska envisage de transformer sa course en événement annuel avec d’autres coureurs si cela se passe bien cette année.

Avec les information de Jamie Malbeuf

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !