•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ventes immobilières en forte hausse dans la région de Calgary

Un panneau à vendre devant une maison.

Le nombre de maisons à vendre dans la région de Calgary pourrait ne pas être suffisant pour répondre à la demande, selon la Chambre immobilière de Calgary.

Photo : Radio-Canada / Bryan Labby

Radio-Canada

Selon la Chambre immobilière de Calgary (CREB), le lancement des vaccinations contre la COVID-19 et de faibles taux hypothécaires entraînent une flambée des ventes et des prix des logements depuis le début du mois de février.

La CREB explique qu’il y a eu plus de demandes que d’offres au cours des derniers mois et que les prix de l’immobilier ont continué à grimper.

Selon les chiffres du mois de février du CREB, les prix ont fait un bond d'environ 8 % pour atteindre une moyenne de 485 870 $, contre 446 690 $ l'année précédente.

Les ventes ont fait un bond de plus de 54 % par rapport à février 2020, ce qui est du jamais vu depuis février 2014.

L'économiste en chef du CREB, Ann-Marie Lurie, attribue cette augmentation au contexte de la pandémie.

Malgré le maintien des restrictions contre la propagation du virus à l'origine de la COVID-19, l'activité dans le secteur immobilier est en hausse , explique-t-elle.

La forte activité dans le domaine des ventes immobilières est due à des taux hypothécaires exceptionnellement bas.

Une citation de :Ann-Marie Lurie, économiste en chef du CREB

Elle ajoute que les gens se sentent probablement plus en confiance avec le lancement des vaccins. En outre, certaines des pires craintes concernant le secteur de l'énergie s'atténuent avec les récentes hausses des prix de l'énergie, dit-elle.

L’offre ne suit pas la demande

Par contre, les offres immobilières n’ont pas suivi le rythme des ventes.

Elles se sont élevées à 2848, soit une augmentation de seulement 13 % par rapport à l'année précédente.

La CREB estime que le nombre de maisons à vendre dans la région de Calgary va être épuisé dans les trois mois à venir.

Les conditions sont particulièrement serrées dans le secteur des maisons individuelles, surtout pour les maisons de moins de 600 000 $, selon la CREB.

Cette partie du marché compte à elle seule moins de deux mois d'approvisionnement, mais c'est aussi celle qui connaît les hausses de prix les plus importantes.

Le prix de vente pour les maisons individuelles a augmenté en février, passant de 526 084 $ à 572 670 $.

À l'autre extrémité du spectre du logement, les appartements et les copropriétés ont un niveau d'offre relativement élevé par rapport aux ventes.

Selon la CREB, 272 appartements ont été vendus en février, contre 209 en février 2020.

La disponibilité, dans cette catégorie, atteint 1433, soit une légère baisse par rapport aux 1470 de l'année précédente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !