•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario lance un projet pilote pour s'attaquer aux guerres de dépanneuses

Une voiture est transportée par une remorqueuse.

Le secteur du remorquage automobile a été infiltré par des criminels, dans la grande région de Toronto.

Photo : iStock / ThamKC

Radio-Canada

La ministre des Transports Caroline Mulroney annonce que son gouvernement compte encadrer de façon plus serrée l'industrie du remorquage, qui a été infiltrée par des criminels, dans le Grand Toronto.

La ministre Mulroney a annoncé son intention de lancer un projet pilote de deux ans pour créer des zones de remorquage restreintes sur des sections désignées d’autoroutes provinciales pour mettre fin aux guerres de territoires, aux affrontements violents et à la fixation des prix.

Mme Mulroney, qui avait initialement évoqué l'idée d'un projet de loi à l'automne, promet de légiférer plus tard ce printemps, indique son cabinet. L'un des objectifs serait que les permis octroyés par les municipalités soient dorénavant délivrés par la province.

La violence qui sévit dans le secteur du remorquage est inacceptable, c’est pourquoi notre gouvernement prend des mesures pour rendre ce secteur plus sûr.

Une citation de :Caroline Mulroney, ministre des Transports de l'Ontario

En juin dernier, le gouvernement Ford avait annoncé la création d'un groupe de travail sur le sujet et des consultations de plusieurs mois ont été menées avec les acteurs du milieu.

Parmi les recommandations transmises, la création d'une équipe réunissant polices provinciale et municipales permettrait d'enquêter sur les activités criminelles du secteur du remorquage.

Un projet de loi éventuel viserait d'ailleurs à adopter plusieurs recommandations de ce groupe de travail, notamment la création d’un modèle de surveillance du secteur du remorquage et l’adoption de normes plus claires en matière d’équipement.

Les services de police de Toronto et de York ont récemment lancé des enquêtes d'envergure et porté de multiples accusations à la suite d'une série d'accusations de meurtre, de méfait, d'extorsion et de fraude dans l'industrie du remorquage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !