•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : quels groupes seront désignés comme travailleurs essentiels?

Une affiche jaune montre le début de la file d'attente aux caisses dans une épicerie.

Les travailleurs d'épicerie méritent de se faire vacciner en priorité, selon le syndicat des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce.

Photo : CBC/Jonathan Castell

Radio-Canada

Différents syndicats en Ontario pressent la province de vacciner leurs membres en premier contre la COVID-19. Le gouvernement Ford n'a pas encore désigné quels groupes seraient considérés comme des travailleurs essentiels.

Le syndicat des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce, par exemple, fait remarquer que les employés des supermarchés devraient être immunisés dans le cadre de la deuxième phase de la vaccination en Ontario, qui doit commencer ce printemps.

Pour le porte-parole syndical Joel Thelosen, ces travailleurs « méritent » de recevoir le vaccin.

Les travailleurs des épiceries sont aux premières lignes depuis le début de la pandémie. Ils sont exposés à des centaines de membres du public chaque fois qu'ils vont au travail.

Une citation de :Joel Thelosen, porte-parole des Travailleurs unis de l'alimentation et du commerce

Les employés d'entretien méritent aussi d'être vaccinés en priorité, affirme l'Union des employés de service.

Le syndicat représente des milliers de concierges en Ontario à l'extérieur du milieu de la santé.

Nos membres travaillent fort pour garder les espaces sécuritaires et propres, tout en faisant face au risque de contracter la COVID-19, raconte la porte-parole Assya Moustaqim-Barrette.

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams, a indiqué, lundi, que la question des groupes qui seraient désignés comme travailleurs essentiels était toujours à l'étude par le groupe provincial sur la distribution des vaccins.

Le Dr Williams dit comprendre la nécessité de clarifier la situation, alors que l'approvisionnement en doses augmente. Tout le monde a sa façon de voir les choses sur pourquoi ils devraient être vaccinés en priorité, a-t-il noté. La bonne chose, je pense, est le fort désir de tous de se faire vacciner.

Avec des renseignements fournis par CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !