•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une école fermée à Toronto à cause des variants

Une classe vide; des crayons au premier plan.

La santé publique à Toronto a déjà relevé des cas de variants dans plus de dix écoles.

Photo : CBC/David Donnelly

Radio-Canada

Six cas de COVID-19, y compris quatre cas de variant, ont été trouvés à l'école Donwood Park à Scarborough, dans l'est de la Ville Reine.

L'établissement du Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB) accueille des élèves de la maternelle à la 8e année.

Les autorités n'ont pas précisé jusqu'à quand l'école sera fermée.

La fermeture de toute une école peut durer 14 jours, ça varie selon l'enquête menée par la santé publique, qui nous avisera lorsque l'école pourra rouvrir, indique la directrice de l'institution Andrea Lane dans une lettre envoyée aux parents lundi.

Entretemps, les élèves poursuivront leur apprentissage en ligne.

Les six cas de COVID-19 de cette école touchent des élèves, précise le porte-parole du TDSB, Ryan Bird.

Selon la santé publique, pour quatre de ces cas, il y a un risque de transmission dans la communauté.

Les autorités ne savent pas pour l'instant de quelle souche de variant il s'agit, indique M. Bird. Il est recommandé à tous les élèves et à leur famille de subir un test de dépistage.

Le bureau de santé publique affirme que la fermeture de l'école est une mesure de prévention lui permettant de terminer son enquête [épidémiologique] tout en protégeant la communauté scolaire et en empêchant que le virus continue à se propager.

Variants préoccupants

Les autorités rappellent que les variants, des mutations du coronavirus, sont plus contagieux, ce qui accroît le risque de transmission et la possibilité d'avoir plus de personnes malades. Cela peut augmenter le fardeau sur le système de santé, note la santé publique de Toronto.

Des cas de variants ont été trouvés dans une dizaine d'écoles de Toronto depuis le début de l'année.

Selon des projections de modélisation provinciales, les variants pourraient représenter 40 % des cas de COVID-19 en Ontario d'ici la mi-mars.

Le nombre de cas confirmés de variant dans la province a quintuplé en un mois. Selon le bilan du 1er mars, il y avait 535 cas confirmés du variant britannique, 27 du variant sud-africain et trois du variant brésilien.

Avec des renseignements fournis par CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !