•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SQ enquête sur un double meurtre à Sainte-Sophie

Une voiture de police stationnée dans l'entrée d'une maison à deux étages, la nuit.

La SQ mène l'enquête.

Photo : Radio-Canada / Alain Béland

Radio-Canada

Une femme de 28 ans et sa mère de 60 ans ont succombé à des blessures infligées lundi soir dans une maison de Sainte-Sophie, dans les Laurentides. Un homme de 33 ans a été arrêté en lien avec cette affaire.

Tout a commencé lundi, vers 21 h 15, lorsque les policiers ont reçu un appel pour se rendre dans une résidence de la rue Samson.

Ils ont découvert au rez-de-chaussée les deux femmes grièvement blessées. Le décès de la dame de 60 ans a été constaté en soirée à l'hôpital, tandis que sa fille est décédée mardi.

L'escouade des crimes majeurs de la Sûreté du Québec mène l'enquête. Sa porte-parole, la sergente Anik Lamirande, est formelle : les deux femmes ont été victimes d'un homicide. Les enquêteurs travaillent donc à résoudre un double meurtre, a-t-elle indiqué.

Un véhicule accidenté.

Le suspect qui a fui les lieux sur la rue Samson à bord d’un véhicule a percuté une autre voiture à Saint-Jérôme.

Photo : Radio-Canada / Alain Béland

L'ex-conjoint de la victime de 28 ans, un homme de 33 ans, a été arrêté dans des circonstances particulières, lundi soir, après avoir causé un accident de la route de manière délibérée.

Selon les premiers éléments d'enquête, le suspect aurait fui les lieux du crime à bord d’un véhicule avant de heurter une autre voiture sur la rue Bélanger, à Saint-Jérôme. Blessés, les deux automobilistes ont été transportés à l’hôpital.

La police affirme qu'on ne craint pas pour leur vie. Le suspect sera interrogé par les enquêteurs dès que son état de santé le permettra.

Quand ça arrive dans la famille...

En entrevue à Radio-Canada, des membres de la famille élargie des victimes ont expliqué que la maison est divisée en deux logements.

C'est notre maison familiale, on a tous été élevés là, a expliqué Benoît Dallaire, l'oncle de la femme de 28 ans qui est décédée mardi. C'est mon frère qui a racheté de mes parents.

M. Dallaire affirme que sa nièce vivait au rez-de-chaussée avec son ex, alors que le père de celle-ci vivait à l'étage avec sa conjointe, la dame de 60 ans qui a péri lundi soir.

On voit ça dans des films, des choses comme ça, a affirmé pour sa part Pierre Dallaire, un autre oncle de la plus jeune victime. Quand ça arrive dans la famille, c'est comme pas évident.

Avec Karine Bastien, Jacques Bissonnet et La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.