•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet Royalmount reporté d’un an

projet Royalmount.

Projet Royalmount à l'angle des autoroutes 15 et 40, à Montréal.

Photo :  CARBONLEO

Le projet résidentiel et commercial Royalmount à l'angle des autoroutes 15 et 40, à Montréal, est désormais prévu pour l'été 2023.

La pandémie a retardé d'un an la première phase du chantier estimée à 1,5 milliard de dollars. Le promoteur demeure toutefois déterminé à y aménager des milliers de logements et des commerces haut de gamme.

Ainsi, le projet Royalmount survit à la pandémie. De 30 % à 40 % de l'espace commercial est maintenant loué, selon le promoteur Carbonleo. Son vice-président, Claude Marcotte, précise que le groupe français Louis Vuitton, qui est aussi partenaire du projet, y occupera une place importante.

Au début, ils regardaient peut-être faire un magasin comme sur Sainte-Catherine avec 2000-3000 pieds, ils ont réalisé qu'il y avait beaucoup de profondeur dans le marché de Montréal et d'y aller avec un magasin de 10 000 pieds carrés. C'est quand même assez intéressant, alors il y a plusieurs marques comme ça qu'on va avoir qui ne sont pas dans le marché de Montréal qui vont se joindre à nous, explique Claude Marcotte.

Le nombre de logements prévus sur le site a été revu à la baisse. C'est maintenant un peu plus de 3000 plutôt que 4500 en 10 ans. Il s’agira essentiellement de condominiums dans des tours d'une cinquantaine d'étages.

L’extérieur des bâtiments du côté où l'orientation le permet (quand on regarde vers l'est ou vers le sud), on va avoir de la végétation sur la façade des bâtiments, ce qui va être pas mal une première à Montréal, détaille M. Marcotte.

Aucun logement social

Le projet de Royalmount ne prévoit pas de logements sociaux.

Faut comprendre qu'on est juste à côté de Blue Bonnets. La Ville a mis ça clair, à Blue Bonnets il y aura cette offre-là, il s'agit d'être complémentaire dans le marché, se défend le vice-président de Carbonleo.

Le zonage actuel ne permet pas de construction résidentielle sur le site. Le maire de Ville Mont-Royal, Philippe Roy, prévoit consulter sa population avant de prendre une décision.

Si jamais on se rend à l'étape de changer le zonage pour permettre du résidentiel, donc à ce moment-là c'est l'agglomération de Montréal qui doit procéder à la modification du schéma d'aménagement, donc à ce moment-là il y aura du travail à faire avec la Ville de Montréal, souligne M. Roy.

Le promoteur est sûr d'en arriver à une entente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !