•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Josée Néron et Patrick Bérubé délégués pour parler de transport ferroviaire

Un train du CN roule sur une voie ferrée à la fin de l'hiver.

Des discussions pourraient avoir lieu avec le CN.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

La mairesse Josée Néron et le directeur général de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé, sont délégués par la Ville pour participer aux travaux d’optimisation du réseau de transport ferroviaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean. En ce sens, une régie intermunicipale a été créée.

L’objectif est de plancher sur une stratégie de développement du réseau de transport, dont le transport ferroviaire.

Un tracé a été élaboré par le Comité de maximisation Transport (CMAX-Transport), dont la création découle du Sommet Développement économique 02. Ce tracé est gardé confidentiel pour le moment. 

Josée Néron et Patrick Bérubé participeront aux discussions en vue de l’élaboration de ce tracé défini par CMAX-Transport aux côtés des quatre préfets des MRC de la région.

Il est essentiel de créer des conditions maximales […] afin que la région puisse bénéficier le plus possible des retombées et pour confirmer l’attractivité du Saguenay-Lac-Saint-Jean , a résumé Josée Néron, qui croit que l’implantation d’un réseau régional de transport ne se fera pas demain matin. Elle a cependant indiqué qu’il est impératif de définir une nouvelle voie d’accès qui répondra aux besoins futurs, dans le contexte où des promoteurs des grands projets ont évoqué des problèmes de fluidité du réseau de transport.

Une entente à laquelle toutes les parties pourront adhérer sera éventuellement élaborée.

Règlement hors cour

Saguenay verse 212 000 $ au propriétaire d’une résidence de la rue Saint-Hubert, à Chicoutimi, dans le cadre d’un règlement hors cour.

Au terme de longues tractations qui se sont échelonnées sur plusieurs années, le montant sera versé pour faciliter l’expropriation, nécessaire à la réalisation de travaux visant la réfection du mur de soutènement de la rue Tremblay, des travaux jugés essentiels.

La Ville versera donc 174 000 $ à titre d’indemnité principale, de même que d’autres indemnités atteignant 10 % de cette somme en guise de compensations.

Le conseiller Simon-Olivier Côté n’a pas manqué de souligner que Saguenay aurait dû mieux gérer le dossier puisque cette même propriété était à vendre pour 80 000 $ il y a quelques années et que la Ville aurait pu l’acheter. Faire ainsi lui aurait sauvé énormément d’argent.

Il y a quatre ans, cette résidence était à vendre pour la modique somme de 80 000 $. On a fait fi de l’acheter […]. Pour les prochains cas comme ça, je pense qu’il faut regarder ce genre de projet-là de façon plus globale. Je veux juste qu’on soit vigilant pour l’avenir pour agir plus rapidement , a plaidé le conseiller municipal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !