•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Irving Oil retire sa demande de hausse permanente du prix du carburant

Une station service de la compagnie Irving.

Irving Oil souhaitait augmenter la marge des grossistes sur l'essence, le diesel et le mazout

Photo :  CBC

Radio-Canada

Irving Oil a retiré sa demande d'augmentation du prix de l'essence et de l'huile à chauffage en tant que grossiste. L'entreprise a avisé la Commission de l'énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick lundi, soit quatre jours avant la date butoir pour l'envoi de justificatifs complémentaires à sa demande.

L'entreprise demandait une hausse de plus de 3 cents le litre pour l'essence et l'huile à chauffage.

Une audience devant la commission pour une hausse permanente des tarifs étaient prévue le 26 avril.

Le 17 février, Irving Oil avait demandé une hausse temporaire à la commission en attendant l'audience pour une hausse permanente au printemps.

Irving Oil avait cependant refusé de rendre publics les états financiers démontrant que cette hausse était nécessaire et l'augmentation temporaire a été refusée.

La fumée sort de la raffinerie en hiver.

La rafferinie Irving, à Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, en janvier 2019 (archives)

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

L'entreprise, qui devait soumettre des réponses à plus d'une centaine de questions d'ici vendredi, explique qu'elle retire maintenant sa demande de hausse permanente en raison du volume et de l'étendue des interrogations de la commission.

L'impact de la pandémie de COVID-19 sur les activités d'Irving Oil a été important et la situation exige que l'équipe de direction d'Irving Oil consacre toute son attention aux opérations commerciales, a écrit l'avocat de l'entreprise, Len Hoyt, dans une lettre confirmant le retrait de la demande, lundi.

Au fur et à mesure que le processus évoluait, il est devenu évident qu'il allait demander une importante quantité de temps et d'efforts de la part de la haute direction d'Irving Oil, qui, dans les circonstances actuelles, doivent être mis dans l'entreprise, ajoute Len Hoyt.

Cette demande d'Irving Oil avait créé une levée de boucliers chez des groupes citoyens.

À Moncton, le porte-parole du groupe Grassroots NB, Antoine Zboralski, s'est dit soulagé, lundi soir, d'apprendre que l'entreprise retire sa demande de hausse permanente.

On est agréablement surpris. Ça montre que l'opposition qui a exprimé ses inquiétudes par rapport à cette demande a porté ses fruits. Irving s'est sentie menacée dans sa demande, croit Antoine Zboralski.

D'un autre côté on appréhende un peu la suite, parce que même si Irving a retiré sa demande on craint que l'entreprise passe par d'autres canaux pour obtenir gain de cause, qui est d'augmenter les prix, ajoute-t-il.

Avec des informations de Sophie Desautels et de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !