•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeannot Allard prendra sa retraite après 30 ans aux communications

Un homme parle à un micro.

Jeannot Allard, directeur du Service des communications de Saguenay

Photo : Radio-Canada

Le directeur des communications de la Ville de Saguenay, Jeannot Allard, prendra sa retraite à la fin de l’année, après 30 ans de service. Il sera remplacé par Marie-Hélène Lafrance, qui détient actuellement le poste de chef de division, Service aux citoyens.

La nomination de la nouvelle directrice sera officialisée lundi soir, lors de l’assemblée mensuelle du conseil municipal de Saguenay. La séance aura lieu par vidéoconférence.

Jeannot Allard quittera ses fonctions à la fin de l’année. Il a fait ses débuts en 1991 comme directeur des communications à Jonquière. Il y est demeuré jusqu’à la fusion municipale en 2002, pour ensuite devenir directeur adjoint des communications à Saguenay jusqu’en 2007. Il occupe le poste de directeur des communications depuis ce temps.

Fait à noter : Jeannot Allard a œuvré sous cinq administrations différentes et autant de maires. Il a fait ses débuts comme fonctionnaire municipal au département des communications alors que Gilles Marceau dirigeait la Ville. Toujours à Jonquière, il a eu pour patrons Marcel Martel et Daniel Giguère. Dans la foulée de la fusion qui a regroupé Jonquière, Chicoutimi et La Baie, il a œuvré sous les commandes de Jean Tremblay puis de Josée Néron.

Marie-Hélène Lafrance est à l’emploi du service des communications de Saguenay depuis une quinzaine d’années. Pendant un temps, elle et Jeannot Allard avaient pour collègue Sonia Simard, elle aussi porte-parole de la ville. Elle est devenue directrice de l’arrondissement de Jonquière il y a deux ans, en remplacement de Mathieu Gravel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !