•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un casino en ligne pour financer le journalisme? Torstar ne bluffe pas

L'édifice du Toronto Star

Torstar est propriétaire du quotidien Toronto Star, de six autres quotidiens ontariens, dont The Hamilton Spectator et The Waterloo Region Record, ainsi que de journaux communautaires et autres sites de nouvelles.

Photo : La Presse canadienne / Eduardo Lima

Radio-Canada

Le groupe de presse Torstar envisage de financer ses activités journalistiques en ouvrant un casino en ligne dès que la province de l’Ontario l’y autorisera.

Le gouvernement de Doug Ford a réitéré son souhait d’ouvrir le marché du jeu en ligne à des opérateurs privés, dans le courant de l'année. Pour le moment, seule la Société des loteries et des jeux de l'Ontario (OLG) est officiellement autorisée à offrir des jeux en ligne aux Ontariens.

Torstar Corp, propriétaire du Toronto Star, du Hamilton Spectator et de plusieurs autres journaux, a annoncé lundi son intention de diversifier ses revenus en lançant sa propre marque de jeux en ligne.

Nous sommes enthousiastes à l'idée de participer à un marché réglementé des jeux en ligne en Ontario avec un produit fabriqué en Ontario, a annoncé Corey Goodman, directeur du développement de Torstar, dans un communiqué de presse.

Après avoir été contrôlé pendant des décennies par un fonds appartenant aux familles ayant fondé le Toronto Star en 1892, Torstar a récemment été racheté par une société d'investissement appelée Nordstar, qui a promis la production d'un journalisme de classe mondiale adapté à l'histoire du Star.

Les revenus tirés des jeux d'argent en ligne contribueraient à financer son objectif. Faire cela dans le cadre de Torstar aidera à soutenir la croissance et l'expansion du journalisme communautaire de qualité, a déclaré le copropriétaire Paul Rivett.

Les Ontariens dépensent environ 500 millions de dollars par an pour les jeux en ligne, la grande majorité allant à des sites Web domiciliés hors du Canada où il y a moins de contrôle réglementaire, a fait valoir le groupe de presse.

Selon M. Rivett, il est dans l'intérêt de tous qu'une entreprise ontarienne comme Torstar devienne un acteur des plateformes de jeu en ligne, dès qu'elles s'ouvriront à d'autres opérateurs.

Nous voulons nous assurer que le nouveau marché est bien représenté avec une marque de jeu canadienne basée en Ontario, afin que les dollars dépensés par nos joueurs pour se divertir restent dans notre province, a-t-il défendu.

Avec les informations de Pete Evans, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !