•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Serge Gainsbourg : l’iconoclaste de la chanson française dans nos archives

Serge Gainsbourg micro à la main.

Serge Gainsbourg à Montréal en 1986 lors de l'enregistrement de l'émission «Tapis rouge pour Serge Gainsbourg».

Photo : Radio-Canada / Michel Gauthier

Radio-Canada

Il y a 30 ans, le 2 mars 1991, le géant de la chanson française Serge Gainsbourg était emporté par une crise cardiaque à 62 ans. À différents moments de sa carrière, l’auteur-compositeur-interprète à la personnalité complexe et provocatrice s’est livré à nos animateurs et journalistes.

J’ai retourné ma veste le jour où je me suis aperçu qu’elle était doublée de vison.

Une citation de :Serge Gainsbourg

C’est par cette formule que l’artiste a souvent expliqué son passage de la chanson à texte à la chanson plus commerciale. Il répète la phrase à Jean-Pierre Ferland à l’émission radiophonique Salut Jean-Pierre le 8 décembre 1969.

Gros plan sur le visage de Serge Gainsbourg qui semble pensif.

Salut Jean-Pierre, 8 décembre 1969 (audio)

Photo : Radio-Canada

Gainsbourg, d’abord pianiste de bar, guitariste et artiste peintre, perçoit la chanson comme un art mineur puisqu’elle ne demande aucune initiation pour être appréciée. Il déclare qu’il n’aurait pas fait de sacrifice pour cet art populaire.

S’il a commencé par écrire des chansons de type rive-gauche aux sonorités jazz inspirées par Boris Vian, il a changé sa façon d’écrire et de composer dans les années 1960 pour se rapprocher davantage des rythmes yéyé à la mode.

Il explique à Ferland ne pas vouloir écrire pour une minorité et avoue toujours chercher à faire mouche .

Il touchera la cible à de nombreuses reprises au cours de sa carrière avec plusieurs artistes. France Gall, Françoise Hardy, Juliette Gréco, Brigitte Bardot, Jane Birkin et Vanessa Paradis connaîtront toutes des succès populaires en interprétant des chansons de Serge Gainsbourg.

En 1974, Lise Payette et Jacques Fauteux se rendent en Europe rencontrer l’artiste au physique ingrat, celui qui s’est surnommé l’homme à la tête de chou, pour l’émission Appelez-moi Lise.

Appelez-moi Lise, 2 décembre 1974

L’animatrice interpelle l’auteur sur son goût pour la provocation. Se remettant de sa première crise cardiaque et grillant gitane sur gitane, Serge Gainsbourg ne nie pas qu'il cherche à provoquer.

En 1969, la chanson Je t’aime moi non plus est bannie dans plusieurs pays, dont l’Italie et l'Allemagne, ce qui lui apporte un succès autant personnel que commercial, confie-t-il. Il se qualifie de misanthrope et de misogyne, une philosophie qui est la résultante d’échecs dans sa vie.

L’artiste prolifique a écrit près de 500 chansons, scénarisé 4 films et joué comme comédien dans 22. Musicalement, il a su épouser divers styles allant du jazz au rock en passant par le reggae.

Au tournant des années 1980, Serge Gainsbourg brûle la chandelle par les deux bouts. Son personnage médiatique de Gainsbarre prend de plus en plus de place.

Lorsque fortement imbibé par l'alcool, il rencontre la presse montréalaise le 6 février 1986 dans le cadre de l’enregistrement de l’émission Tapis rouge pour Gainsbourg, les journalistes peinent à comprendre son discours. Le journaliste Paul Toutant qualifie les propos de Gainsbourg de délirium dans son reportage présenté au Ce soir.

Ce soir, 6 février 1986

Gainsbourg oscillait entre profondeur et désinvolture et ne faisait pas l'unanimité.

Même s'il affirmait se sentir en retrait par rapport à son métier et même égaré dans cette voie, il aura laissé une marque indélébile dans l'univers de la chanson française.

Je ne suis pas tellement sûr de vouloir laisser quoi que ce soit à l’humanité. C’est une position tellement orgueilleuse de vouloir se survivre. Je ne sais pas si c’est très moderne. Les surréalistes faisaient des collages et se foutaient pas mal de savoir si 25 ans après les papiers décollaient.

Une citation de :Serge Gainsbourg
Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.