•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déraillement de train sur le chemin de fer QNS&L

Un train transportant du minerai circule sur le rail enneigé.

Le déraillement n'a pas fait de blessé. (archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Un déraillement de train s’est produit lundi matin sur le chemin de fer Quebec North Shore & Labrador (QNS&L).

Les wagons qui transportaient du minerai de fer ont dévié des rails qui relient Sept-Îles, Labrador City et Emeril Jonction.

L'événement s'est produit au mille 175, près de Labrador City.

Une carte avec un X montre le mille 175

Le lieu de déraillement, entre Sept-Îles et les mines de la région de Labrador City.

Photo : Radio-Canada

Un porte-parole de la compagnie minière IOC confirme qu'il n'y a aucun blessé et que les mesures ont été prises pour assurer la sécurité des lieux.

Les réparations pourraient toutefois s'étendre sur plusieurs jours.

Semaine de relâche compliquée pour des voyageurs

La compagnie Transport ferroviaire Tshiuetin (TFT) est forcée d'annuler les prochains départs de son train de passagers et de marchandises à destination de Schefferville.

Selon la directrice de TFT, Tanis Peterson, une centaine de personnes devaient prendre le train lundi matin en vue de la semaine de relâche.

En plus de transporter des gens de la communauté vers les chalets sur le territoire en bordure du chemin de fer, le train Tshiuetin doit ramener les personnes qui souhaitent sortir de la forêt et retourner vers Sept-Îles.

Certaines personnes devront donc prolonger leur séjour en nature, en attendant que les rails soient à nouveau opérationnels.

Mme Peterson assure toutefois que les passagers qui devaient revenir vers Sept-Îles ont été contactés et qu'ils ne sont pas en situation délicate.

C’est sûr que la première chose qu’on fait dans une situation comme celle-là, c’est de contacter les passagers s'il y en a dans le bois. Il y avait juste une personne, par chance, qui voulait revenir demain. On a été en contact avec lui et tout est arrangé, indique la gestionnaire.

La situation n’est pas inquiétante et les personnes en forêt ont assez de vivres pour attendre le retour du train, estime la coordinatrice du secteur Innu-aitun à Uashat mak Mani-Utenam, Rosalie Jérôme.

De toute façon, quand on monte dans le territoire, on en amène beaucoup plus. Justement en prévision d’un problème avec le train. La plupart des familles prévoient ça et amènent même leur médication pour prévoir à long terme, explique Mme Jérôme, qui est responsable du support des résidents de sa communauté qui vont dans le territoire.

Rosalie Jérôme, à Mani-Utenam.

Rosalie Jérôme est coordonnatrice au secteur innu-aitun pour le conseil de bande.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle Plamondon

Transport ferroviaire Tshiuetin espère pouvoir reprendre son service de transport de marchandises et de passager jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !