•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur des coups de feu à Eskasoni, écoles et commerces fermés

Le chef de la Première Nation d'Eskasoni, Leroy Denny.

Le chef de la Première Nation d'Eskasoni, Leroy Denny

Photo : CBC/Tom Ayers

Radio-Canada

Les résidents de la Première Nation d'Eskasoni ont reçu l'instruction de rester à la maison lundi, alors que des coups de feu dans la communauté font l'objet d'une enquête policière. Les écoles et les commerces sont fermés pour la journée lundi.

La police dit avoir répondu à un signalement de coups de feu dans une résidence de la communauté micmaque d'Eskasoni, au Cap-Breton, vers 10 h 25 dimanche, selon un communiqué de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) d'Eskasoni.

Un homme blessé a été transporté à l'hôpital après que des coups de feu eurent été tirés à travers une fenêtre, indique-t-elle.

La GRC ajoute avoir répondu à un deuxième signalement de coups de feu deux heures plus tard, mais n'avoir trouvé aucune preuve de cet incident.

La police ne fait état d'aucune arrestation pour le moment.

On a demandé aux résidents de rester à l'intérieur de leur domicile, de verrouiller leurs portes et de signaler tout incident suspect à la police.

Selon le chef de la Première Nation d'Eskasoni, Leroy Denny, les coups de feu auraient été tirés sur la promenade Mountainview. Il demande aux gens d'éviter ce secteur en particulier.

Leroy Denny explique que toutes les entreprises de la communauté sont fermées lundi par mesure préventive. Cela inclut les écoles, les bureaux du conseil de bande, le centre de santé, les installations de Crane Cove Seafood et la salle d'entraînement.

Entre-temps, la GRC demande au public de ne pas publier sur les médias sociaux des photos de l'opération policière qui se poursuit.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !