•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rapport Brad Wall : les Métis rappellent qu’ils sont « aussi » des Autochtones

André Carirer, assis, en entrevue.

La Fédération des Métis du Manitoba déçue du rapport sur Hydro Manitoba

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Fédération métisse du Manitoba (MMF) souhaite que les Métis soient reconnus comme des Autochtones après la publication du récent rapport Brad Wall sur les projets d’Hydro Manitoba.

Selon le vice-président pour la région de Winnipeg de la MMF, André Carrier, le document a clairement occulté les Métis alors que les autres groupes autochtones y ont été mentionnés, soutient-il en entrevue au Téléjournal.

On se demande qu'est-qu'il se passe, on se demande s' il a oublié d' ajouter ou si simplement il a été enlevé, se demande M. Carrier.

Le rapport publié vendredi sur les projets de la centrale électrique Keeyask dans le nord du Manitoba et la ligne électrique à haute tension Bipole III a révélé des anomalies dans leur exécution entraînant un dépassement des coûts. Selon M. Wall, le gouvernement a privilégié l'achèvement des projets au détriment d’une meilleure gestion des coûts.

Le rapport d'enquête évoque le passage du projet Bipole III dans l'ouest de la province parce que le gouvernement de l'époque était confronté à l’opposition de certaines Premières Nations dans la forêt boréale de l’est.

Les projets qui devraient aller à l’est du Manitoba sont allés vers l'ouest de du lac de Winnipeg, tout ce domaine c’est plus pour les Métis, ils ont choisi de venir à l’ouest de la propriété des Métis pour ne pas négocier clairement avec les Premières Nations et là se demande pourquoi ils ont refusé de reconnaître officiellement les Métis comme des autochtones, soutient M. Carrier.

L'ancien premier ministre Brad Wall a tenu de nombreuses rencontres avec différents intervenants dans le cadre de ce rapport.

M. Carrier informe que la MMF aussi a pourtant eu des discussions avec M. Wall.

Le président David Chartrand a rencontré M. Wall au mois de mai pour parler des besoins. On avait bon espoir que tout va bien malheureusement rien n’a été mentionné sur les Métis, se désole-t-il.

On est aussi des Autochtones selon la constitution du Canada, rappelle-t-il.

André Carrier estime que quand on ne peut pas reconnaître les Métis dans la province, c’est un défi non seulement pour les Métis, mais pour tous les Manitobains, avant d’indiquer que les demandes ne peuvent pas attendre.

Le président de la MMF, David Chartrand, avait lui-même réagi par communiqué de presse au rapport Wall en rappelant que ce rapport est contraire à l'esprit de la réconciliation.

La réconciliation n'est pas un calcul, c'est un engagement envers les Nations autochtones, a déclaré M. Chartrand.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !