•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Québécois s'envolent vers l'Ouest malgré les recommandations de la Santé publique

Un homme fait du ski.

De nombreux voyageurs ont fait fi des recommandations de la Santé publique pour passer le congé de la relâche sur les pistes de ski des provinces de l'Ouest.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Les vols à destination de Calgary et de Vancouver étaient remplis à pleine capacité dimanche matin à l’aéroport Montréal-Trudeau à la veille du début de la semaine de congé de la relâche scolaire.

Faisant fi des recommandations des gouvernements et de la Santé publique de ne pas voyager à l’intérieur du pays pour des raisons non essentielles, des dizaines de voyageurs se pressaient aux portes d’embarquement, dont plusieurs transportaient des équipements de ski.

Interrogé par notre journaliste sur les raisons de son déplacement, un voyageur a déclaré qu’il voulait décrocher un peu pour la relâche tout en se disant malgré tout inquiet du fait que le vol qu’il s’apprêtait à prendre était complet.

Une autre voyageuse interrogée ne partageait pas cette inquiétude.

Ça ne me stresse pas, on va faire attention de garder le masque, de se désinfecter les mains, garder la distance… puis ça va bien aller.

Pourtant, la Santé publique autant québécoise que fédérale est formelle, il faut éviter les déplacements entre les provinces pour limiter autant que possible la propagation de la COVID-19.

Mais bien qu’ils soient fortement déconseillés, les voyages interprovinciaux ne sont cependant pas interdits au Canada par les autorités fédérales et provinciales.

« Ne voyagez pas pour des vacances »

De son côté, le gouvernement de la Colombie-Britannique, où convergent chaque hiver des milliers de skieurs, précise que cette année, les voyageurs ne sont pas les bienvenus.

Pour l’instant, il convient d’éviter tous les voyages non essentiels. Cela comprend les voyages à destination et en provenance de la Colombie-Britannique… Ne voyagez pas pour des vacances, prévient le gouvernement de la Colombie-Britannique.

En Ontario, où on redoute une flambée de nouveaux cas de COVID-19 à la faveur du long congé scolaire, notamment en raison de la propagation des nouveaux variants, la semaine de relâche a été repoussée au mois d’avril pour laisser davantage de temps à la campagne de vaccination.

Rappelons que des centaines de milliers d’élèves et leurs familles seront en vacance au Québec de lundi à vendredi prochain.

Avec les informations de Jérôme Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !