•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cours de danse en habits de neige à Val-d'Or

Des jeunes enfants dansent à l'extérieur en hiver.

Le Centre de musique et de danse de Val-d’Or a trouvé une façon originale de s’adapter aux mesures sanitaires en proposant des cours de danse à l’extérieur pour ses élèves.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Le Centre de musique et de danse de Val-d’Or a trouvé une façon originale de s’adapter aux mesures sanitaires en proposant des cours de danse à l’extérieur pour ses élèves.

Au cours des 3 derniers week-ends, 5 petites troupes regroupant un total de 25 élèves ont troqué l’habit de danse pour l’habit de neige afin de poursuivre leur apprentissage.

Selon la directrice générale, Anne-Laure Bourdaleix-Manin, il était important de trouver une solution, après la déception de ne pas pouvoir rouvrir le studio depuis Noël.

« On était préoccupés par le besoin de mobiliser et motiver nos jeunes élèves, explique-t-elle. On a fait le choix d’utiliser ce qui était autorisé pour permettre à certains d’entre eux de poursuivre leur pratique de la danse, avec une nouvelle formule. Les parents, les élèves et les équipes de professeurs ont embarqué avec enthousiasme. »

Les cours, d’une durée d’une heure, ont été adaptés pour permettre aux élèves de s’exprimer et progresser dans un environnement fort différent. Les premiers cours ont même été donnés par une température de -27 degrés Celsius. 

« Les jeunes doivent s’habiller en fonction de la température et elles doivent composer avec ça, explique la professeure Isandrelle Berger. En bout de ligne, ce n’est pas si différent qu’en studio. On peut faire des petites corrections, mais c’est sûr que je mise plus sur la musicalité, parce qu’il y a des choses qu’on voit moins avec les habits de neige. On se sert aussi de la neige pour amener les jeunes à s’en servir pour improviser des mouvements. On mise beaucoup sur leur créativité. »

Des enfants dansent en hiver

Depuis les trois derniers week-end, cinq petites troupes regroupant un total de 25 élèves ont troqué l’habit de danse pour l’habit de neige afin de poursuivre leur apprentissage.

Photo : Radio-Canada / Marc-André Landry

Même si la bonne humeur est de la partie, les jeunes peuvent progresser dans la pratique de leur art, confirme Anne-Laure Bourdaleix-Manin.

« C’est un peu différent, mais ce n’est pas un jeu, note la directrice générale. C’est de la danse, adaptée aux conditions extérieures. C’est clair que ça les stimule. On voit leur sourire et leur bonne humeur. On sent aussi que les parents sont heureux de voir leurs enfants bouger en groupe, tout en respectant les mesures sanitaires. »

Membre de la troupe Ascendance, formée de cinq élèves de 10 à 12 ans, Marie-Laurence Audy dit adorer son expérience de danse extérieure.

« C’est le fun, ça fait changement, affirme-t-elle. Avec la neige, on peut créer plus de choses. C’est sûr que pour certaines choses comme les pirouettes, c’est plus dur en bottes et en habit de neige. Mais c’est surtout cool que, malgré la COVID, on peut tous se voir. »

En plus d’une heure à l’extérieur, les élèves ont droit à un cours privé par semaine à l’intérieur, comme le permettent les règles de la santé publique.

Les dirigeants du Centre de musique et de danse attendent évidemment avec impatience la possibilité de retourner aux cours en studio, comme lors de la session d’automne. Mais l’expérience des cours à l’extérieur pourrait quand même faire des petits.

« Sans la pandémie, on n’aurait jamais expérimenté cette formule-là. Ça nous donne des idées ou des réflexions à repenser et adapter pour des projets dans une année normale. C’est le côté positif de la chose. On pourrait offrir de temps en temps quelque chose de différent, repenser un peu nos pratiques », conclut la directrice générale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !