•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture des écoles et confinement de 72 heures à l’Île-du-Prince-Édouard

La province signale 5 nouveaux cas et poursuit son dépistage intensif.

Heather Morrison en conférence de presse.

La docteure Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, le 28 février 2021.

Photo : Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

Radio-Canada

L’Île-du-Prince-Édouard a annoncé dimanche après-midi de nouvelles mesures de confinement d’une durée de trois jours, afin de limiter la propagation du coronavirus dans la province, où deux éclosions de source inconnue ont été détectées la semaine dernière.

Il y a maintenant 18 cas actifs de COVID-19 connus des autorités de santé publique dans la plus petite province du pays. Six se sont ajoutés samedi, puis cinq autres, dimanche.

Restrictions pendant trois jours

De nouvelles restrictions entrent en vigueur à minuit dans la nuit de dimanche à lundi, et doivent prendre fin à minuit dans la nuit de mercredi à jeudi prochain. Elles s'appliquent à toute la province.

Toutes les écoles, de la maternelle à la 12e année, ainsi que les institutions d’enseignement supérieur seront fermées pendant 72 heures. Les garderies vont rester ouvertes.

Les rassemblements seront interdits. Seuls les fournisseurs de biens et services jugés essentiels seront autorisés à ouvrir leurs portes au public durant cette période. Ils pourront fonctionner à 50 % de leur capacité habituelle.

Les gymnases et salles de sport font partie des établissements jugés non essentiels qui seront fermés.

Il sera toujours possible pour les commerces concernés par les fermetures de préparer des commandes à emporter et d’effectuer des livraisons. Les magasins d’alcool seront ouverts.

Dennis King en conférence de presse.

Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, le 28 février 2021.

Photo : Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard

Selon le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, ces restrictions sont destinées à être de courte durée.

Il est préférable d'agir rapidement et de façon plus stricte, pour une période de temps plus courte, a jugé la docteure Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de la province.

Le premier ministre King a par ailleurs imploré les employeurs de ne pas forcer leurs employés à travailler s'ils ressentent des symptômes, mais plutôt de les encourager à passer un test de dépistage de la COVID-19.

Dépistage massif et cinq nouveaux cas

La docteure Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard, a signalé dimanche la découverte de cinq cas additionnels de COVID-19.

Trois de ces cas sont liés à l’éclosion de Charlottetown et un à celle de Summerside. Les personnes nouvellement déclarées positives ont été en contact avec des individus que l’on sait déjà atteints de COVID-19 dans ces régions.

L’autre infection signalée dimanche n’est pas liée à un cas déjà connu dans la province, mais serait associée à un voyage hors de l’Île-du-Prince-Édouard, selon la docteure Morrison.

Selon la Santé publique, les récentes grappes de cas détectées à Summerside et à Charlottetown n’ont pu être liées à des déplacements hors de l’Île-du-Prince-Édouard. Pour cette raison, la province a enclenché un dépistage intensif.

À 15 h dimanche, quelque 4500 tests de dépistage avaient été effectués depuis le début du week-end, a indiqué Heather Morrison.

De ce nombre, au moins 2000 sont âgés de 14 à 29 ans. La province souhaitait tester en fin de semaine toutes les personnes asymptomatiques de ce groupe d'âge dans la région de Summerside. La Dre Morrison a qualifié de fantastique la réponse des jeunes à cette invitation.

La médecin hygiéniste en chef demande maintenant aux gens de 19 à 29 ans œuvrant dans des secteurs d’activité précis de passer un test de dépistage de la COVID-19 lundi et mardi.

L’appel s’adresse aux travailleurs des restaurants et de l’industrie alimentaire, des centres d’appel et des usines de transformation de poisson, viande et fruits de mer; aux livreurs, aux chauffeurs d’autobus, et aux travailleurs des foyers de soins n’ayant pas encore été vaccinés.

Les 19 à 24 ans faisant partie de ces groupes sont invités à se faire tester lundi, et les 25 à 29 ans sont conviés à le faire mardi.

Des restrictions avaient déjà été annoncées samedi

Avant l’annonce de ce confinement de 72 heures, de nouvelles mesures, beaucoup moins restrictives, étaient entrées en vigueur depuis 8 h, dimanche matin.

Il semble que ces mesures devront être observées de nouveau à compter de jeudi matin, si la province ne prolonge pas le confinement qui existera de lundi à mercredi soir.

Les mesures annoncées samedi permettaient des rassemblements et des activités organisées en nombre limité, ainsi que l’ouverture des commerces de détail jugés non essentiels, mais forçaient aussi la suspension du service aux tables dans les restaurants jusqu’au 17 mars.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.