•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un survivant de la tragédie des Broncos de Humboldt publie ses mémoires

Kaleb Dahlgren, tout sourire, portant le chandail des Broncos de Humboldt.

À son arrivée à Humboldt au début de la saison 2017-2018, Kaleb Dahlgren avait été nommé assistant au capitaine Logan Schatz. (archives)

Photo : fournie par la maison d'édition HarperCollins

Près de trois ans après la tragédie du 6 avril 2018, Kaleb Dahlgren publie ses mémoires dans un livre qui sera disponible à compter du 16 mars. À travers ce défi à la fois « émotif et instructif », l'auteur de 23 ans a voulu rendre hommage aux 16 membres des Broncos de Humboldt qui ont perdu la vie et à tous ceux qui lui ont permis de traverser ce processus.

Je pense à eux tous les jours. Je veux vivre le reste de mes jours pour eux. Je profite de la vie quotidiennement, je suis reconnaissant d’être ici, d’avoir un toit au-dessus de ma tête et d’être en bonne santé. C’est très spécial d’avoir une deuxième chance dans la vie, dit Kaleb Dahlgren. Il ajoute cependant que cette façon de voir les choses n’est pas née du jour au lendemain, mais qu’il s’agit plutôt d’un processus long et difficile.

Conscient que les 13 survivants de la tragédie ne voient pas les choses du même oeil, Kaleb Dahlgren a préféré informer ses anciens coéquipiers de son projet d’écrire un livre. Il dit avoir obtenu le soutien de la douzaine de camarades qu’il considérait comme ses frères bien avant la tragédie.

Au départ, quand son agent lui a proposé d’écrire un livre, le joueur natif de Saskatoon avoue avoir été réticent parce qu’il n’avait jamais eu une telle idée. Je me demandais si j’étais prêt émotionnellement et mentalement pour écrire ce livre, d’autant plus que j'allais devoir sortir de ma zone de confort. C’est spécial, puisque toute ma vie, on m’a reconnu comme étant un joueur de hockey, pas comme un auteur.

Après des discussions avec sa famille et ses amis, ceux-ci l’ont rassuré en disant qu’il avait beaucoup plus à raconter que l’accident d’autocar qui a marqué les esprits de la Saskatchewan, du Canada et même du monde entier.

Je me suis dit que, si j’allais écrire un livre, je voulais aider les autres.

Une citation de :Kaleb Dahlgren, auteur et ancien joueur des Broncos de Humboldt

Pour cette raison, une bonne partie des ventes de son livre sera remise au service d’ambulances aériennes STARS. Ces ambulanciers ont aidé à sauver 13 vies le 6 avril 2018, dont la mienne. Ils en sauvent aussi tous les jours.

Une photo symbolique, un livre unique

La page couverture du livre, qui s’intitule Crossroads, est très symbolique pour le jeune homme. On le voit poser debout, à l'intersection des autoroutes 35 et 335, à l’endroit précis où le semi-remorque conduit par Jaskirat Singh Sidhu est entré en collision avec l’autocar des Broncos.

Une image vaut 1000 mots. Je voulais que la couverture transmette un message puissant. Je raconte toutes les intersections de ma vie [d'où le titre Crossroads] et celle-ci est évidemment la plus difficile de ma vie, mais elle est aussi synonyme d’espoir, de résilience, de tragédie et d’amour.

La couverture du livre de Kaleb Dahlgren.

Une bonne partie des ventes de son livre sera remise au service d’ambulances aériennes STARS.

Photo : Fournie par la maison d'édition HarperCollins

Kaleb Dahlgren n’a aucun souvenir de la tragédie. Des médecins l’ont d’ailleurs informé qu’il est possible qu'il se souvienne de tout, un jour. Il se dit prêt à cela, conscient que cela pourrait le tourmenter. Je suis prêt à toute éventualité. Chaque être humain doit affronter des défis, mais ce qui nous définit, c’est la façon dont on réagit face à ces défis.

Le 16e chapitre du livre est également unique, dit Kaleb Dahlgren, qui voulait rendre hommage aux 16 personnes mortes dans l'accident. Le chiffre est très symbolique, puisqu’il a commencé à porter le numéro 16 lorsqu’il a été échangé aux Broncos de Humboldt.

Des défis à venir

Avide de défis, le Saskatchewanais obtiendra son baccalauréat à l’Université York, à Toronto, quelques semaines après le lancement du livre. Il vise par la suite à faire son entrée au Canadian Memorial Chiropractic College, une école de chiropractie privée située dans le district de North York, à Toronto.

Il rêve de devenir chiropraticien depuis l’âge de 13 ans, moment où il a eu son premier rendez-vous. La tragédie du 6 avril 2018 a changé bien des choses dans la vie de Kaleb Dahlgren. Il a perdu des amis qu’il considérait comme des membres de sa famille. Il ne peut plus prendre part à de vrais matchs de hockey, mais la tragédie n’a pas changé son objectif de carrière.

Avec les informations de Dan Zakreski

Kaleb Dahlgren pose dans le vestiaire de l'équipe de hockey de l'Université York.

Kaleb Dahlgren a joint le programme de hockey de l’Université York. Il s'entraîne avec l'équipe, mais ne peut toujours pas recevoir de mises en échec. (archives)

Photo : CBC/Paul Borkwood

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !