•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le recrutement de nouveaux préposés soulage le CHSLD de La Mitis

L'entrée principale de l'hôpital de Mont-Joli, l'hiver.

Le CHSLD de La Mitis se trouve dans l'hôpital de Mont-Joli.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Guilbault

Radio-Canada

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent va entamer le 23 mars prochain la formation d'une nouvelle cohorte de préposés aux bénéficiaires. Depuis le début de ce programme accéléré, le taux de rétention des nouveaux préposés est de plus de 92 %.

C'est de l'autre côté des murs du CHLSD de La Mitis, à Mont-Joli, dans son nouvel environnement de travail, que Mathieu Plante-Villeneuve a accepté de partager son expérience de préposé aux bénéficiaires.

Reste qu'à la base, quand on dénoue tous les protocoles, c'est une relation d'aide, d'un humain qui aide un autre être humain, explique le préposé aux bénéficiaires.

Au début de la pandémie, il a répondu à l'appel du gouvernement Legault.

Il a quitté sa carrière d'éducateur physique pour suivre la formation accélérée de 12 semaines pour devenir préposé aux bénéficiaires.

Chez les collègues, j'ai eu des mentors pour m'accompagner au début, rapporte Mathieu Plante-Villeneuve.

Le CHSLD de La Mitis, qui compte une centaine de ces travailleurs, a accueilli 23  nouveaux préposés issus de ce programme.

Pour la gestionnaire responsable du CHSLD, Julie Gagnon, ce recrutement a amélioré la qualité du travail dans l’établissement.

Quand un préposé aux bénéficiaires est absent, on n'est pas en temps supplémentaire obligatoire. On est avec quelqu'un de volontaire qui était disponible pour entrer cette journée-là. On est face à un employé qui a dû s'absenter et qui ne se sent pas coupable de devoir s'absenter, se satisfait Mme Gagnon.

Malgré les quarts de travail de soir, de nuit et de fin de semaine, M. Plante-Villeneuve ne regrette rien.

Ça m'a réinventé complètement, ça a eu des impacts positifs dans ma vie personnelle, estime-t-il.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent tient à rappeler qu'une bourse de 9210 $ est offerte aux étudiants.

Il reste encore des places pour cette nouvelle et troisième cohorte qui accueillera 80 étudiants. Les inscriptions prennent fin le 3 mars.

D'après un reportage d’Isabelle Damphousse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !