•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'allégement des restrictions bien accueilli au Nouveau-Brunswick

Une femme portant un masque parle au téléphone.

Une femme porte son masque à l'extérieur, à Moncton, alors que la région est sur le point de basculer en phase orange.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Radio-Canada

Depuis samedi, la santé publique du Nouveau-Brunswick a allégé sa phase orange. Alors que les déplacements sont désormais permis entre zones orange de la province, cette annonce faite à la veille du congé de mars est bien accueillie par plusieurs.

Les Néo-Brunswickois peuvent ainsi inclure leurs proches d’autres régions dans leur liste de dix contacts rapprochés.

Alors que la plupart des citoyens interrogés par Radio-Canada se sont dits satisfaits de cette nouvelle, certains sont toutefois demeurés indifférents face à ces changements.

Comme la bulle est toujours limitée à dix individus et n’a pas été augmentée, ceux qui avaient déjà identifié leurs dix contacts dans leur région propre devront attendre un peu avant de se déplacer.

Edmundston sur ses gardes

La ville d’Edmundston a quant à elle publié un communiqué de presse vendredi invitant les résidents de la zone 4 à demeurer prudents.

Cette région du nord-ouest de la province enregistre 35 cas actifs et 12 décès. Samedi, deux nouvelles infections y étaient signalées.

Les allègements annoncés par la santé publique ne changent pas l’opinion du maire suppléant, Éric Marquis.

Éric Marquis, maire suppléant d'Edmundston, en janvier 2021.

Éric Marquis, maire suppléant d'Edmundston, en janvier 2021.

Photo : Radio-Canada

On recommande encore aux gens de demeurer à la maison pendant quelque temps pour éviter justement qu’on pourrait revoir une résurgence des cas, dit-il.

Toutes les régions du Nouveau-Brunswick pourraient passer de l’orange au jaune dès le dimanche 7 mars.

Avec les informations d’Isabelle Arseneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !