•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quoi faire durant la relâche en Mauricie?

Les skieurs et planchistes ont pu profiter dimanche d'une première journée de glisse à la station de ski Vallée du parc.

La station de ski Vallée du parc de Shawinigan.

Photo : Radio-Canada / Pascale Langlois

Radio-Canada

Les familles de la région auront accès à une foule d’activités durant la semaine de relâche, mais elles devront planifier leurs sorties d'avance et surtout faire vite, parce que les disponibilités s’envolent rapidement.

La station Vallée du Parc à Shawinigan s’attend à recevoir une foule de skieurs et de planchistes. Il ne reste plus que quelques billets pour la semaine.

La situation est similaire sur les sentiers glacés du Domaine de la forêt perdue, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, et dans les différentes piscines municipales.

Au centre Énergie CMB à Trois-Rivières, tous les vélos fat bikes ont déjà été loués.

Les skis, c'est premier arrivé, premier servi. Ça arrive souvent qu'on dit aux gens qu'on en a plus. C'est sûr que ça fait des mécontents, mais on ne peut pas contrôle ça, souligne l'employé au centre de plein air Énergie CMB, Antoine Leblanc.

L'aire écologique Châteaudun à Trois-Rivières est prisée des amateurs de ski de fond et de marche à pied.

L'aire écologique Châteaudun à Trois-Rivières est prisée des amateurs de ski de fond et de marche à pied.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Cet engouement envers les activités permises en zone rouge touche également les musées Pop et Boréalis.

Jusqu'à maintenant 25 à 30 % des départs à Boréalis sont complets et tout ce qui est de nos visites expériences, c'est presque complet. Donc, on est vraiment content, se réjouit la directrice générale adjointe pour Culture Trois-Rivières, Valérie Bourgeois.

Boréalis

Le Centre d'histoire de l'industrie papetière, à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Claudie Simard

Plusieurs activités demeurent tout de même accessibles.

Parmi elles, Culture Trois-Rivières vient tout juste de lancer une baladodiffusion sur l’histoire du Bas-du-Cap. Les Trifluviens sont invités à arpenter les rues du secteur pour découvrir son patrimoine et son passé ouvrier.

L’accès au parc de l’Île Saint-Quentin est également gratuit pour la relâche.

Une fillette marche sur un sentier glacé entouré d'arbres en hiver.

Le Parc de l'île Saint-Quentin propose plusieurs activités en hiver.

Photo : Radio-Canada

Les familles peuvent aussi participer à la relâche enchantée, un parcours extérieur gratuit qui se déroule ce dimanche et de mardi à samedi. C'est une activité qui a lieu dans le cadre de la programmation Prendre l'air en ville, présentée par la Ville de Trois-Rivières et Culture Trois-Rivières.

Un parcours familial de neuf stations attend les petits comme les grands pour 120 minutes. L'aventure commence avec la descente en trottinette des neiges pour aller rejoindre le conteur Batiste autour du feu. 

On a autant des histoires pour les tout-petits, si jamais ils sont plus petits, mais si jamais ils sont plus vieux, j'ai une coupe(sic) d'histoires avec les bêtes qu'on retrouve dans le bois, les loups garous, les jack mistigri, les beugleurs, toutes ces affaires-là, indique le conteur, Baptiste Leblanc.

L'aventure se poursuit, les familles se réchauffent en dansant au rythme de la musique latine et en traversant un parcours à obstacles avec le colonel calcium.  L'étape finale du parcours est une glissade sur neige.

À voir le succès que cet événement a eu cette année, on va voir comment on peut adapter le tout l'année prochaine, affirme la directrice générale adjointe, Corporation des événements de Trois-Rivières, Marie-Michelle Mantha.

D'après les informations de Jacob Côté et Claudia Cantin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !