•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une coopérative pour venir en aide aux producteurs de sirop d’érable

Raphaël Desgroseilliers dans une forêt.

Raphaël Desgroseilliers est technicien acéricole pour l'Aménagement forestier coopératif des Appalaches.

Photo : Radio-Canada / Pierrick Pichette

Radio-Canada

Le temps des sucres approche, et cette année, les producteurs du Haut-Saint-François pourront s'épauler plus que jamais. Pour les aider, l'Aménagement forestier coopératif des Appalaches a en effet regroupé en un seul endroit plusieurs ressources, où les acériculteurs pourront notamment faire bouillir leur récolte et trouver de la main-d'œuvre.

Le directeur général de la coopérative, Nicolas Fournier, n'a qu'un objectif en tête : donner un coup de main aux producteurs acéricoles des environs, qui manquent de ressources.

Les régions du Granit et du Haut-Saint-François comprennent beaucoup d'acériculteurs, puis on voyait qu'il y avait de l'aide qui était demandée par ces nombreux producteurs-là, explique-t-il.

On va offrir un service de transformation d'eau d'érable, donc une transformation en sirop, et beaucoup d'autres services, ajoute-t-il.

Ce projet, situé dans la municipalité de La Patrie, arrive à point, selon des producteurs qui se disent épuisés d'affronter seuls des défis comme la pénurie de main-d'œuvre et le manque d'encadrement.

Quand tu vis des problèmes dans ta réalité de production, tu es souvent laissé à toi-même. Tu dois par toi-même aller chercher des ressources qui ne sont pas dans ton milieu. Là, d'avoir près de chez nous des techniciens, des ingénieurs, [...] ça va répondre à un besoin qui était urgent je pourrais dire.

Une citation de :Jonathan Blais, président des Producteurs et productrices acéricoles de l'Estrie

Aide en forêt

En plus de fournir de l'équipement de transformation des produits de l'érable, le centre appuiera les producteurs en leur offrant une aide en forêt.

On a mis en place une équipe de six travailleurs [...]. On essaie de desservir au maximum la région, pour aider les producteurs au niveau de l'entaillage, les fuites et le désentaillage. Présentement, on a notre premier client [pour aider avec] 33 000 entailles, souligne Raphaël Desgroseilliers, technicien acéricole pour l'Aménagement forestier coopératif des Appalaches.

Jonathan Blais croit que ce service sera très populaire auprès de ses collègues.

Il va y avoir beaucoup de demandes, on a beaucoup de difficulté à trouver des employés qualifiés puis intéressés à travailler en forêt, remarque-t-il.

Du sirop d’érable plus vert

La coopérative veut aussi aider les acériculteurs à être plus verts : grâce à un investissement de près de 600 000 dollars, elle s'est dotée d'équipement de transformation qui permettra de limiter les gaz à effet de serre (GES).

À l'arrière, on a une chaudière électrique, qui en fait va créer de la vapeur pour faire bouillir le sirop. Fait qu'on parle vraiment d'une technologie sans GES ou avec très peu de GES. On fait un pas de plus vers l'avenir, se réjouit Raphaël Desgroseilliers.

Avec les informations de Pierrick Pichette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !