•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Washington autorise un 3e vaccin anti-COVID-19, celui de Johnson & Johnson

Le gouvernement du Canada a précommandé jusqu'à 38 millions de doses de ce vaccin.

Une fiole du vaccin de Johnson & Johnson contre la COVID-19.

Ce vaccin unidose serait efficace dans 66 % des cas, selon les résultats publiés par Johnson & Johnson.

Photo : Reuters / Johnson & Johnson

Radio-Canada

Les États-Unis ont accordé samedi une autorisation en urgence au vaccin de Johnson & Johnson contre la COVID-19 pour les personnes âgées de 18 ans et plus, a annoncé l'Agence américaine des médicaments (FDA).

Ce vaccin unidose, qui peut être stocké à la températures du réfrigérateur, rejoint ceux de Pfizer/BioNTech et de Moderna dans l'immense campagne de vaccination américaine.

Le gouvernement américain a déjà commandé 600 millions de doses des deux autres vaccins autorisés, soit un nombre suffisant pour vacciner la quasi-totalité de la population du pays (ces vaccins sont administrés en deux doses).

Au total, 72 millions de doses ont déjà été administrées aux États-Unis.

Trois millions de doses du vaccin nouvellement autorisé pourraient être distribuées dès la semaine prochaine sur le territoire américain.

C'est une nouvelle excitante pour tous les Américains, et un développement encourageant dans le cadre de nos efforts pour mettre fin à la crise, a déclaré le président Joe Biden par voie de communiqué.

Le chef d'État a toutefois appelé les Américains à ne pas relâcher leur vigilance et à continuer de respecter les mesures en vigueur.

Un vaccin efficace

Le vaccin de Johnson & Johnson est déjà utilisé en Afrique du Sud.

Les études effectuées auprès de 44 000 participants ont permis de déterminer qu'il est efficace à 66 % pour protéger contre les symptômes modérés de la COVID-19 et à 86 % contre les formes graves de la maladie.

Des résultats similaires ont été obtenus contre le variant sud-africain du virus.

Avec l'autorisation accordée [samedi], nous ajoutons un vaccin à notre boîte à outils médicale pour combattre ce virus, peut-on lire dans le communiqué publié par la FDA, l'agence fédérale américaine chargée notamment de l'approbation des médicaments et des vaccins, y compris dans le contexte de la pandémie.

De son côté, le gouvernement canadien a précommandé jusqu'à 38 millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson, soit un nombre théoriquement suffisant pour vacciner l'ensemble de la population adulte du pays.

Santé Canada procède toujours à son évaluation.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !