•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La République dominicaine va construire une clôture à la frontière avec Haïti

Un membre des forces armées discute avec une femme devant une clôture.

Un membre des forces armées de la République dominicaine discute avec une femme à la frontière entre Malpasse, en Haïti, et Jimani, en République dominicaine, le 29 octobre 2020.

Photo : Reuters / ANDRES MARTINEZ CASARES

Reuters

La République dominicaine va entamer cette année la construction d'une clôture le long de ses 376 kilomètres de frontière avec Haïti afin de freiner l'immigration illégale et le commerce illicite avec ce pays, a déclaré samedi le président dominicain, Luis Abinader.

D'ici deux ans, nous voulons mettre fin aux graves problèmes que sont l'immigration illégale, le trafic de drogue et la circulation de véhicules volés, a déclaré Luis Abinader devant le Congrès.

La construction de la clôture frontalière, dont le coût n'a pas été précisé, débutera dans la seconde moitié de l'année 2021, a-t-il ajouté.

La clôture sera doublée dans les secteurs les plus conflictuels et la surveillance sera renforcée par des capteurs de mouvement, des caméras de reconnaissance faciale et des systèmes infrarouges, a-t-il détaillé dans un discours prononcé à l'occasion du 177e anniversaire de l'indépendance du pays.

La République dominicaine partage l'île caribéenne d'Hispaniola avec Haïti, qui en occupe la partie occidentale.

Selon les estimations du gouvernement, environ 500 000 immigrants haïtiens vivaient en République dominicaine en 2018, ainsi que des dizaines de milliers de leurs enfants. Une grande partie de la communauté haïtienne, qui représente environ 5 % de la population totale, n'a pas de permis de résidence.

Il y a un mois, le gouvernement dominicain a accepté d'aider Haïti, l'un des pays les plus pauvres du monde, à fournir des documents d'identité à ses citoyens vivant sur le territoire de Saint-Domingue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !