•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chaudière-Appalaches en avance sur son plan de vaccination

Une infirmière prépare une dose du vaccin Pfizer contre la COVID-19

Chaudière-Appalaches prévoit commencer la vaccination des personnes âgées de 80 ans et plus dans les prochains jours.

Photo : Associated Press / Francisco Seco

La vaccination démarre sur les chapeaux de roues en Chaudière-Appalaches, au point où le CISSS régional prévoit commencer la vaccination des personnes âgées de 80 ans et plus dès la semaine prochaine. Ottawa devra toutefois alimenter en doses la machine à vacciner prête à rouler à plein régime au sud du Saint-Laurent.

Manteau de fourrure, chapeau assorti et yeux plissés par un sourire caché derrière le masque : Judith Thibault-Lemelin,  97 ans, avait sorti la parure des grands jours pour recevoir son vaccin, samedi matin, au Centre des congrès de Lévis.

Ç’a été plus rapide que le vaccin contre la grippe, compare l’aînée qui, malgré son âge vénérable, raccommode encore elle-même ses robes.

Quinze minutes ont suffi pour que Judith Thibault-Lemelin reçoive la première dose d’un vaccin encore inespéré, il y a un an. Elle repart déjà avec un rendez-vous pour la deuxième dose, au mois de mai.

Le système est très bien organisé. À l’intérieur, il y a suffisamment de personnel pour s’occuper de tout le monde, renchérit Jacques Lajeunesse, un autre Lévisien fraîchement vacciné. Et la piqûre, on ne sent rien du tout, dit celui qui n’a rencontré aucun problème pour prendre rendez-vous.

Un seul cas de COVID en Chaudière-Appalaches

  • Samedi, la santé publique recense un seul nouveau cas de COVID dans la région.
  • Il faut remonter au 25 août pour trouver un aussi bon bilan.
  • Chaudière-Appalaches ne déplore aucun nouveau décès.
  • Il y a présentement 66 cas actifs dans l'ensemble de la région. On en comptait 206 il y a une semaine à peine.

Une campagne qui a de l'élan

La vaccination du grand public ne devait commencer qu’après la semaine de relâche en Chaudière-Appalaches. Pourtant, des dizaines de personnes ont pu obtenir une première dose dès vendredi, à Montmagny et à Saint-Georges, en raison de doses disponibles de façon inattendue.

À ce rythme, la vaccination des personnes âgées de 80 à 84 ans devrait débuter dès la semaine prochaine. Mars va nous permettre de vacciner les 80 ans et plus, explique Marie-Ève Tanguay, directrice de la vaccination pour le CISSS de Chaudière-Appalaches. Il y aura des consignes à cet effet dans les prochains jours.

En plus des quatre grands centres de vaccination, le CISSS de Chaudière-Appalaches entend aussi offrir un service de proximité. Ceux qui habitent à plus de 30 minutes des sites de masse peuvent se présenter dans un CLSC, précise la directrice de la vaccination. L’ouverture de ces cliniques doit être complétée dès la deuxième semaine de mars.

Pour l’instant, la vaccination n’a lieu que quelques jours par semaine À terme, lorsque l’approvisionnement sera constant et que le bassin de population à vacciner grandira, la santé publique de Chaudière-Appalaches entend opérer 7 jours sur 7.

Avec les informations de Marie-Pier Mercier et de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !