•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Swift Current satisfait du démarrage de la vaccination dans sa localité

Une personne âgée reçoit une dose de vaccin contre la COVID-19.

Le sud-ouest de la Saskatchewan, région à laquelle appartient la municipalité de Swift Current, a accusé du retard dans le démarrage de la vaccination.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Le maire de Swift Current en Saskatchewan, Al Bridal, est « heureux » du début des opérations de vaccination contre la COVID-19 dans sa municipalité après avoir exprimé sa frustration au cours des derniers jours.

Al Bridal a notamment fait pression sur le gouvernement provincial pour qu’il fournisse des vaccins à la région du sud-ouest de la province où se trouve sa ville. 

En effet, le maire a constaté que deux mois après le début de la distribution des vaccins dans la province, le sud-ouest de la Saskatchewan était l’une des rares régions à n’avoir reçu aucune dose.

Samedi, M. Bridal indique qu’il n’a aucune information officielle sur la quantité reçue, mais qu'il a appris par différentes sources que les doses ont commencé à être administrées.

Je sais que les gens à qui j'ai parlé en ont été très, très heureux, dit-il.

Al Bridal en train de sourire.

Al Bridal a été élu maire de Swift Current lors des élections municipales de novembre 2020.

Photo :  Facebook / Al Bridal

M. Bridal se dit heureux que le gouvernement provincial l’ait écouté, même si cela arrive avec un grand retard.

Je comprends que c'est un travail difficile, mais je voudrais remercier la province d'avoir enfin fait parvenir le vaccin à Swift Current.

Les personnes âgées et le personnel des maisons de soins sont vaccinés. Par ailleurs, les aînés autonome ont été appelés à se rendre dans les cliniques.

Le manoir de Willow Creek à Swift Current a indiqué dans une publication sur les médias sociaux que les personnes âgées et des membres du personnel de l'établissement ont reçu une première dose vendredi.

Selon M. Bridal, les vaccins sont un pas en avant pour permettre aux gens de faire des choses comme se rendre chez des parents et voir leurs enfants faire du sport.

Le soulagement ne fait que commencer, et le vrai soulagement viendra en juin, lorsque plusieurs d'entre nous auront reçu le vaccin et que nous pourrons alors revenir à la normale. Je ne suis pas sûr que ce sera de nouveau normal, mais ce sera déjà mieux.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !