•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aînés transférés de La Tuque à Nicolet : un manque d'humanité, selon une famille

Une personne âgée jouant à un jeu en Mauricie.

Archives

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Le fils d'une dame âgée qui demeure dans une résidence privée pour aînés de La Tuque clame que le CIUSSS a manqué d'humanité en transférant sa mère dans un centre de crise de Nicolet.

Comme tous les résidents qui ont reçu un résultat positif après avoir subi un test de dépistage de la COVID-19, la mère de Guy Gravel a été envoyée à l'École nationale de police à Nicolet (ENPQ) en urgence.

Monique Rochette, 78 ans, fait partie des 37 résidents de cet établissement de la Haute-Mauricie qui ont été transférés vers l'unité d'hébergement de crise.

Ils ont dû faire un trajet de deux heures pour être isolés et éviter la propagation de la maladie aux autres résidents.

Mme Rochette a été chamboulée lorsqu'elle a appris qu'elle avait une heure pour préparer sa valise. Guy Gravel met en doute cette façon de faire, alors que sa mère n'avait aucun symptôme.

Ç'a été fait dans la confusion, et je pense qu’on a manqué d’humanité dans cette situation-là. Tout le stress que ça a pu causer à ma mère et même à moi..., déplore-t-il.

Le CIUSSS MCQ explique que cette procédure est appliquée dans toutes les résidences qui subissent une éclosion, au cas par cas, selon le nombre de personnes infectées et les installations où elles se trouvent.

La directrice générale de la résidence, Manon Côté, appuie cette procédure afin d'assurer la protection des employés et la sécurité des résidents. Selon elle, ceux-ci sont également plus libres de leurs déplacements à l'ENPQ, où ils sont tous infectés, qu'à la résidence, où on peine à contenir l'éclosion.

Plus d'une vingtaine de résidents sont maintenant de retour chez eux.

La mère de Guy Gravel devrait pouvoir retrouver son logis au cours des prochains jours si elle ne développe aucun symptôme lié à la COVID-19.

D'après des informations de Pascale Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !