•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En zone verte, le comté de Renfrew est touché par une importante éclosion de COVID-19

Une femme masquée marche sur le trottoir, dans le ville de Arnprior, située dans le comté de Renfrew.

Neuf résidents de Arnprior et cinq du canton de McNab/Braeside ont récemment contracté la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Rémi Authier

Radio-Canada

Le Bureau de santé publique du comté de Renfrew rapporte une éclosion majeure sur son territoire situé en zone verte. Au cours de la semaine, neuf résidents de Arnprior et cinq du canton de McNab/Braeside ont obtenu un diagnostic positif à la COVID-19.

Au moins 36 personnes ont été identifiées comme étant des contacts à haut risque et six entreprises locales sont touchées.

Dans la plupart des cas, il s’agit d’individus qui se sont rassemblés. Plusieurs autres sont considérés comme ayant eu des contacts étroits avec les personnes qui se sont rassemblées.

« Je me gratte la tête et je suis fâché. Ce sont les comportements qu’on ne veut pas et qu’on déconseille », a tonné le médecin-chef pour les autorités sanitaires du comté de Renfrew, le Dr Robert Cushman, en entrevue samedi.

Toutes les personnes considérées comme étant des contacts à risque ont été priées de surveiller l’apparition de symptômes ou de s’isoler jusqu’à ce que les équipes de traçage de contacts du Bureau de santé publique du comté puissent évaluer l’exposition et les risques.

J’encourage vraiment les résidents d’Arnprior à prendre ce virus au sérieux et de ne pas baisser la garde, a déclaré le maire de Arnprior, Walter Stack, par communiqué vendredi.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

De son côté, le maire du canton de McNab/Breaside, Tom Peckett, s’est dit déçu du comportement de certains individus.

Je suis vraiment déçu des gens qui se sont rassemblés de cette façon parce qu’ils ont infecté pas seulement eux-mêmes, mais aussi des entreprises de Arnprior qui ont dû fermer, ou partiellement fermer encore à cause d’eux, a réagi M. Peckett en entrevue. Ça me fâche un peu qu’ils ne pensent à personne d’autre qu’eux.

Risque de resserrement des règles sanitaires

Bien que le comté de Renfrew se trouve actuellement en zone verte, le maire estime qu’il est trop tôt pour faire fi des mesures sanitaires.

Quelque chose comme ça pourrait nous faire renvoyer à un autre niveau d’alerte où les gens seront encore en confinement, a-t-il soutenu.

M. Peckett a souligné la collaboration des citoyens du comté pour respecter les mesures sanitaires depuis le début de la pandémie, mais a tout de même rappelé qu’il faut demeurer vigilant.

Le Dr Cushman a abondé dans le même sens, évoquant la possibilité que certains villages du comté de Renfrew se voient imposer des restrictions plus sévères pendant que d'autres resteraient au palier vert.

« C’est ce qu’on doit voir parce que  [...] si on  a des problèmes à Arnprior ou à Barrie’s Bay, pourquoi tout le monde doit en souffrir dans  le comté de Renfrew au complet? », s'est-il interrogé tout haut.

Avec les informations de Rémi Authier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !