•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : on devrait prioriser par âge et par quartier, selon des experts

Un homme se fait vacciner par une préposée.

Ces experts suggèrent que les quartiers les plus défavorisés soient priorisés. (archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Les vaccins contre la COVID-19 devraient être distribués en priorité par tranche d’âge et par quartier, déclare dans un nouveau rapport la Table de consultation scientifique de l’Ontario. 

Une stratégie combinant une priorisation à la fois géographique et démographique pourrait permettre d'éviter des milliers de cas et de réduire le nombre de décès liés à la maladie.

Le nouveau rapport a été publié vendredi (Nouvelle fenêtre) (en anglais seulement).

Selon les experts à l'origine du rapport, la pandémie a eu un impact disproportionné sur les personnes âgées et les résidents des quartiers à faibles revenus et racialisés, principalement dans les centres urbains.

Or, le fait de cibler en premier lieu ces résidents pour les vacciner pourrait réduire le nombre de décès et les hospitalisations dans tout l'Ontario, avancent-ils.

Jusqu'à présent, l'Ontario a visé, dans la distribution des vaccins, les résidents de foyers de soins de longue durée et leurs travailleurs. Selon le plan récemment dévoilé par la province, on prévoit vacciner tous les gens ayant 80 ans et plus, et ce, dès la troisième semaine de mars.

Dans un courriel envoyé à CBC News samedi, le ministère de la Santé rappelle pour sa part que son plan reste le même. La vaccination par quartier n'est pas mentionnée dans le message du porte-parole du ministère.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !