•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des municipalités renforcent les mesures sanitaires pour la semaine de relâche

Quelques personnes glissent sur un pente du parc Beauséjour.

La semaine de relâche s'annonce chargée en Abitibi-Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

La semaine de relâche scolaire s'annonce chargée en activité en Abitibi-Témiscamingue.

Dans les quatre coins de la région, une foule d’activités intérieures et extérieures sont offertes aux familles.

La région étantplacée en zone orange, des mesures sanitaires sont nécessaires dans les lieux publics.

À Rouyn-Noranda, on compte même renforcer les mesures sanitaires, explique le directeur des sports, Carl Bergeron.

Toutes les activités offertes à la population répondent aux règles sanitaires dans un premier temps. De plus, pour le patin libre, la Ville de Rouyn-Noranda a décidé d'augmenter la sécurité en obligeant les patineuses et les patineurs de 10 ans et plus à porter un masque pour se couvrir le visage, explique-t-il.

En offrant une programmation diversifiée, on croit que les gens de Rouyn-Noranda vont pouvoir pratiquer plusieurs activités sans avoir nécessairement à se déplacer.

Une citation de :Carl Bergeron
Vue sur une rue à Amos avec des voitures et des commerces.

La Ville d'Amos.

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Amos n'est pas en reste puisque plusieurs activités sont accessibles comme les patinoires et les glissades.

Des activités culturelles sont également au programme du centre des expositions et du Théâtre des Eskers.

La Ville tient toutefois à rappeler aux citoyens qu'il faut respecter les consignes sanitaires, sachant que l'Abitibi concentre l'essentiel des cas actifs à la COVID-19.

Elle a d'ailleurs pris des mesures pour éviter la propagation du virus durant cette semaine, explique le directeur du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, Bernard Blais.

On prend des mesures assez importantes pour s'assurer que la transmission ne se passe pas

Une citation de :Bernard Blais

Nous on a diminué les ratios des personnes par exemple sur la patinoire. On limite à 20 personnes le nombre de gens sur la patinoire pour s'assurer que tout est correct de ce côté-là, explique le responsable.

Il y aura de la surveillance sur la patinoire, il y aura également une prise de renseignements à l'entrée du complexe sportif, les gens devront s'identifier et dire s'ils sont en bonne santé. Également il faut rappeler que les séances de patinages doivent être réservées, dit-il.

Claire Bolduc en entrevue dans nos studios de Rouyn-Noranda.

Claire Bolduc, préfète du Témiscamingue

Photo : Radio-Canada / Vincent Desjardins

Au Témiscamingue, la MRC a mis en place un répertoire accessible sur sa page Facebook des activités de la semaine offertes dans toutes les municipalités situées sur son territoire.

Il est aussi possible de participer à des activités des webinaires sur plusieurs sujets comme du bricolage ou la survie en forets.

La préfète Claire Bolduc croit pour sa part que les mesures en cours sont suffisantes.

Nous tous on a un rôle à jouer actuellement ça nous inquiètera toujours qu'il y en ait de la maladie. Mais peu importe que ce soit l'éclosion initiale ou les variants, les règles sanitaires qu'on nous demande de respecter ça fait la job, dit-elle.

Dans ce contexte-là, quel est le message le plus important qu'on puisse donner à notre population ? "Les règles sont claires, elles font la job, on continue de les respecter. On vous fait une proposition pour que vous puissiez malgré la situation pandémique avoir une semaine de relâche vraiment intéressante", précise Claire Bolduc.

À Val-d'Or, une foule d'activités sont aussi proposées.

La municipalité insiste toutefois sur le respect des règles sanitaires notamment au centre multisport Fournier où des mesures strictes sont imposées aux usagers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !