•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture des cinémas : une bouffée d’air frais pour la relâche

Une personne nettoie un comptoir de vente de nourriture d'un cinéma.

Un comptoir de vente de nourriture au Cinéma 9, à Gatineau, le 26 février, lors de la réouverture

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Radio-Canada

La réouverture des cinémas, d'un côté comme de l'autre de la rivière des Outaouais, est une véritable bouffée d’air frais pour plusieurs, qui pourront en profiter durant la semaine de relâche.

Les salles de cinéma ont pu rouvrir vendredi en Outaouais, comme partout au Québec. À Ottawa, la réouverture est également récente, remontant à la semaine dernière, quand la capitale fédérale a basculé au niveau d’alerte orange.

Au Cinéma 9 de Gatineau, les citoyens étaient au rendez-vous, vendredi, pour la première journée de réouverture.

Je travaille dans le milieu de la santé et je trouve que c’est correct [que les cinémas rouvrent], a lancé Gisèle Demers.

Il fallait qu’ils fassent quelque chose. À un moment donné, je pense que tout le monde en avait besoin et [avec les restrictions] je ne pense pas qu’il y ait [beaucoup] de danger, a souligné André Monnier, en faisant référence à la limite de 50 personnes et au port du masque.

Le propriétaire du Cinéma 9, Didier Farré, a de son côté souligné que vendredi a été une journée bien spéciale pour lui. C’était presque la même sensation qu’il y a 23 ans, quand j’ai ouvert le cinéma, s’est-il exclamé.

Un homme aux cheveux blancs coupés ras sourit à la caméra.

Didier Farré, propriétaire du Cinéma 9 de Gatineau et directeur général du Festival du film de l'Outaouais (archives)

Photo : Radio-Canada

Selon les dires du propriétaire, le téléphone n'a pas dérougi vendredi. Cela signifie, d'après lui, que la population reviendra voir des films sur grand écran.

Des deux côtés de la rivière des Outaouais, les mesures sont semblables. Les adeptes de cinéma doivent porter un masque pendant la projection.

La capacité d’accueil des salles est aussi limitée. Les propriétaires invitent donc la population à réserver ses places.

Les [dernières projections] finiront à 20 h 30 de façon qu’à 21 h tous soient rendus chez eux. Il y aura la distanciation, il y aura des mesures sanitaires, a ajouté M. Farré.

Le propriétaire a aussi affirmé qu’aucun cas de contamination n’avait été rapporté dans des cinémas par le passé. C’est également ce qu’a soutenu Daniel Séguin, vice-président à l’exploitation chez Cineplex Canada.

On a travaillé très fort avant la première fermeture […] pour mettre en place des protocoles importants. Pendant la fermeture qu’on a eue durant les quatre ou cinq derniers mois, on les a revus, a-t-il dit.

C’est important de rouvrir nos salles de cinéma, surtout pendant la semaine de relâche, et de donner l’occasion […] à la clientèle de se familiariser avec les installations.

Une citation de :Daniel Séguin, vice-président à l’exploitation chez Cineplex Canada

Au Ciné Starz d’Orléans, les cinéphiles ne sont pas aussi nombreux que d’ordinaire, a indiqué son gérant, Gaétan Roy.

C’est sûr que ce n’est pas comme d'habitude, a-t-il dit. Mais les gens sont bien contents de venir, pour ceux qui viennent.

À la soirée la plus achalandée, je pense qu’on a eu un total de 37 clients, a raconté le gérant.

Selon M. Roy, certaines personnes sont peut-être plus craintives quant au fait de venir voir des films en salle en raison de la COVID-19.

Avec les informations de Marielle Guimond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !