•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sans tapis rouge, les Golden Globes remettent leurs prix

La 78e cérémonie des Golden Globes se déroule dimanche soir à 20 h en virtuel.

Les deux femmes parlent sur la scène.

Tina Fey et Amy Poehler lors des 91es Oscars le 24 février 2019 à Hollywood. Elles animeront la soirée des Golden Globes à distance.

Photo : Getty Images / Kevin Winter

Agence France-Presse

Ni champagne, ni vedette sur le tapis rouge, mais toujours une pluie de récompenses. La cérémonie des Golden Globes aura beau être virtuelle dimanche soir en raison de la pandémie, elle devrait permettre à Hollywood de célébrer ses réalisatrices et de rendre un hommage posthume au regretté Chadwick Boseman.

Pour la première fois dans l'histoire des Golden Globes, la cérémonie se tiendra à deux endroits différents, au traditionnel hôtel Beverly Hills en Californie, avec la comédienne Amy Poehler en maîtresse de cérémonie, et au Rainbow Room de New York où sa camarade Tina Fey sera rejointe par des célébrités, dont Michael Douglas et Catherine Zeta-Jones.

La plupart des vedettes devraient toutefois se contenter de recevoir leur trophée de manière virtuelle, depuis chez elles.

Des prix convoités

Les Golden Globes font partie des prix les plus convoités du cinéma américain : ils sont un indicateur majeur des films et artistes ayant de bonnes chances d'obtenir un Oscar. Mais la COVID-19 a brouillé cette fois les pronostics, provoquant le report de nombreux événements, y compris les Oscars qui se tiendront cette année fin avril.

En 2019, le jury de l'Association de la presse étrangère d'Hollywood, qui décerne ces prix, avait eu du flair, car tous les films primés aux Golden Globes dans la catégorie cinéma avaient remporté un Oscar quelques semaines plus tard, à l'exception de la musique de film.

Cette année, Les Sept de Chicago (The Trial of the Chicago 7), un drame d'Aaron Sorkin sur la répression des manifestations contre la guerre du Vietnam en 1968, et Nomadland, hymne réalisé par Chloe Zhao à la gloire de hippies modernes sillonnant les États-Unis dans leurs camionnettes, semblent bien placés pour le Globe du meilleur film en raison de leurs thèmes très actuels.

Si je devais faire un pronostic, Les Sept de Chicago sont en forme, estime Pete Hammond, spécialiste des prix pour le magazine spécialisé Deadline. Le film capte l'air du temps, même s'il se passe il y a cinquante ans. Et il a beaucoup de vedettes à l'affiche, relève-t-il.

Nomadland quant à lui compte pour seule vedette Frances McDormand. L'actrice oscarisée y partage l'écran avec un étrange assortiment de personnes n’ayant jamais joué dans des films et vivant réellement sur la route toute l'année. Un coup d'audace qui pourrait permettre au film de se démarquer de ses concurrents, selon Tim Gray, du magazine Variety.

C'est la définition même d'un petit film [...] un film qui reste en vous, explique-t-il, tout en estimant lui aussi que Les Sept de Chicago sont les mieux placés pour s'imposer.

The Father, avec Anthony Hopkins qui interprète un vieillard sombrant dans la démence, Promising Young Woman, un thriller féministe et Mank, une ode en noir et blanc au film culte Citizen Kane, sont également en lice dans cette catégorie phare du meilleur film dramatique.

Deux femmes et deux hommes sont assis sur un divan et regardent un document d'un air inquiet.

Les actrices Annie Murphy et Catherine O'Hara et les acteurs Eugene Levy et Danel Levy dans la série « Bienvenue à Schitt's Creek ».

Photo : CBC

Du côté de la télévision, la série canadienne Bienvenue à Schitt's Creek (Schitt's Creek) est nommée dans la catégorie de la meilleure série humoristique ou comédie musicale à la télévision. Et comme pour les Emmy, les quatre interprètes principaux de la série ont aussi obtenu des mentions pour leurs rôles respectifs.

Cette série produite en Ontario était passée presque inaperçue lors de ses quatre premières saisons avant de devenir un succès sur Netflix.

Une deuxième réalisatrice récompensée?

Côté réalisation, Chloe Zhao est donnée grande favorite face aux autres personnes en nomination. Barbra Streisand est à ce jour la seule femme à avoir remporté le Golden Globe dans cette catégorie, pour le film musical Yentl en 1984, mais les choses pourraient changer. Outre Chloe Zhao, deux autres réalisatrices sont également en lice : Emerald Fennell pour Promising Young Woman, et Regina King pour One Night in Miami.

La jeune femme parle dans un micro sur une scène et lève la main.

La réalisatrice Chloe Zhao le 3 mars 2018 à Santa Monica en Californie

Photo : Getty Images / Tommaso Boddi

C'est une année où les femmes ont des films forts et c'est une bonne nouvelle, note Pete Hammond, qui se veut toutefois prudent. On va voir comment ça se passe; au bout du compte David Fincher et Aaron Sorkin, deux hommes blancs, pourraient gagner.

Un acteur noir américain a de fortes chances de décrocher un Golden Globe. Chadwick Boseman, mort l'été dernier d'un cancer, a signé une performance remarquée dans Le blues de Ma Rainey.

Boseman tenant un trophée et souriant.

Chadwick Boseman quand il a été récompensé pour son rôle dans Black Panther au NAACP (National Association for the Advancement of Colored People).

Photo : Reuters / MIKE BLAKE

C'est son meilleur rôle, et on a appris maintenant qu'il savait qu'il pouvait s'agir de sa dernière apparition, donc c'est difficile de résister, analyse Tim Gray.

Chez les actrices, c'est Carey Mulligan qui a le vent en poupe grâce à sa performance dans Promising Young Woman. Elle y incarne une jeune femme qui étanche sa soif de vengeance en écumant les bars et prétend être ivre pour pousser les hommes à révéler leur misogynie. Elle trouvera toutefois sur sa route Frances McDormand, et Viola Davis en Ma Rainey.

L'actrice Carey Mulligan dans une scène du film « Promising Young Woman ». Elle lit un livre en buvant une boisson avec une paille.

L'actrice Carey Mulligan incarne le rôle principal dans le film « Promising Young Woman » réalisé par Emerald Fennell.

Photo : Focus Features

Contrairement aux Oscars, les Globes font la distinction entre films dramatiques et comédies. C'est Borat 2, avec Sacha Baron Cohen dans le rôle du journaliste kazakh fictif, et la comédie musicale Hamilton qui sont favoris dans cette seconde catégorie.

Sacha Baron Cohen est également sélectionné dans la catégorie du meilleur second rôle pour Les Sept de Chicago.

La 78e soirée des Golden Globes doit être diffusée le 28 février à 20 h, heure de l'Est, sur les ondes de NBC, aux États-Unis, et sur CTV, au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !