•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d’inscriptions pour étudier dans le domaine de la santé en 2021 en Saskatchewan

Deux étudiants en soins infirmiers portant des masques de procédure travaillent avec un mannequin sur un lit d'hôpital.

Pour la session d'hiver 2021, 727 étudiants se sont inscrits à la Faculté de médecine de l'Université de la Saskatchewan contre 537 en 2020. (archives)

Photo : La Presse canadienne / Stephanie Marin

Alors que la pandémie frappe la Saskatchewan depuis presque un an, l’intérêt pour les études en médecine ou en soins infirmiers connaît un regain d’intérêt non négligeable dans la province.

À la Faculté de médecine de l’Université de la Saskatchewan par exemple, 727 personnes se sont inscrites pour la session d’hiver de 2021, une augmentation de 32 % par rapport à l’année précédente alors que 537 étudiants étaient inscrits. En 2019, la Faculté a reçu 564 inscriptions.

Un phénomène similaire a été observé au programme des sciences infirmières de l’Université de la Saskatchewan, avec une hausse de 12 % du nombre d’inscriptions à la fin janvier.

Ces augmentations montrent, selon l’étudiante en dernière année en soins infirmiers auxiliaires au Collège Mathieu, Danica Auger, que la pandémie a eu une influence non négligeable sur les ambitions de carrière des jeunes.

La pandémie a vraiment montré les besoins en soins infirmiers et pour le personnel médical en général.

Une citation de :Danica Auger, étudiante en dernière année en soins infirmiers auxiliaires au Collège Mathieu

La Faculté de médecine affirme cependant que même si cette augmentation peut s’expliquer par la pandémie, ils n’ont pas assez d’éléments actuellement pour soutenir cette thèse.

Plus d’inscriptions, peu d'acceptés

La Faculté de médecine de l’Université de la Saskatchewan affirme que bien qu’il y ait plus de demandes d’inscriptions, le nombre de places va rester similaire pour cette nouvelle session d’études.

Il y a actuellement 100 places disponibles pour étudier la médecine à l’Université, affirme la Faculté.

Et c’est le même constat du côté du programme de soins infirmiers de l’Université.

Il y a 345 places disponibles au premier cycle pour étudier les soins infirmiers à l’Université de la Saskatchewan, et ce nombre ne devrait pas augmenter cette année, selon un communiqué.

La pandémie a également rendu plus difficile l’accès à une formation de qualité, note l’Université. Il y a plus de défis avec la pandémie pour placer nos étudiants dans des cliniques et leur permettre de mettre leurs connaissances en pratique, notamment avec les rendez-vous en ligne et par téléphone.

L’Université souligne qu’en plus de l’augmentation des inscriptions au programme en soins infirmiers au premier cycle, le programme d'infirmier-praticien a aussi connu un bond significatif en termes d’inscriptions.

Nous avons 58 % de plus d’inscriptions pour le programme d’infirmier-praticien pour l’automne 2021.

Une citation de :Communiqué de l’Université de la Saskatchewan

Pour l’étudiante Danica Auger, le désir de se sentir utile malgré les risques est ce qui pousse les jeunes étudiants vers ces formations, notamment parce qu' avec la pandémie, tout est devenu plus réel. On se sent vraiment à risque tous les jours, alors qu’est-ce que je peux faire pour me rendre utile?

Avec les informations de Vincent H. Turgeon

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !