•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bayshore doit encore 3 M$ à Saguenay

Une usine abandonnée avec des débris et une pancarte de l'ancienne Cascades devant.

L'ancienne cartonnerie, vue ici en avril 2019, est aujourd'hui démolie.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Radio-Canada

Alors que la 2e phase des travaux de réhabilitation du terrain de l'ancienne cartonnerie de Graphic Packaging pourra s'amorcer, Bayshore doit toujours plus de 3 millions de dollars à la Ville de Saguenay en taxes impayées.

Pour s'assurer de recouvrer ces montants auprès de Bayshore qui est toujours propriétaire du terrain du chemin Saint-André à Jonquière, la municipalité a obtenu des jugements de la Cour municipale pour garantir ses créances pendant 10 ans. La Loi sur la fiscalité municipale stipule qu'une ville a normalement trois ans pour recouvrer une somme pour taxes impayées.

Un premier jugement de la Cour municipale pour prolonger jusqu'à dix ans le droit de réclamer un montant de 777 000 $ à Bayshore a été obtenu par Saguenay en 2017. Le 7 décembre dernier, la cour a de nouveau accordé ce droit à la Ville pour un montant de 1,5 million de dollars.

On est dans notre bon droit dans cette situation-là, la Ville est une victime d'une compagnie qui est une mauvaise payeuse. C'est à eux de payer leurs taxes municipales comme n'importe quel citoyen, comme n'importe quel citoyen corporatif, a affirmé Dominic Arseneau, porte-parole de la Ville de Saguenay.

Pour le reste de la somme, Saguenay entend procéder de la même façon.

M. Bérubé parle devant un mur.

Le directeur général de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé

Photo : Radio-Canada

Le terrain à vendre

Par ailleurs, Promotion Saguenay confirme qu'un agent d'immeuble a été nommé par Bayshore pour vendre le terrain industriel. Selon le directeur général de l'organisme de développement économique, Patrick Bérubé, le site a un immense potentiel. C'est un terrain d'une grande surface dans lequel il y a de l'eau et une sous-station électrique, donc, c'est pour ça qu'on n'hésite pas à le recommander quand vient le temps de faire des propositions, a-t-il révélé.

L'avocat de Bayshore a mentionné que son client ne souhaite pas émettre de commentaire.

Le nettoyage du site se poursuit

En ce qui concerne le nettoyage du site par l'ancien exploitant Graphic Packaging, des travaux sont toujours en cours.

Le 19 février dernier, le ministère de l'Environnement a délivré une approbation pour la 2e phase du plan de réhabilitation, c'est-à-dire pour des travaux d'excavation des sols contaminés. Les travaux de démolition et de réhabilitation avaient commencé en novembre 2018 et devaient durer trois ans. Selon nos informations, si tout se déroule comme prévu, le tout devrait être complété à la fin de l'année.

D'après un reportage de Claude Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !