•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination a commencé en Chaudière-Appalaches

Une pancarte indique l'entrée d'un site de vaccination.

La vaccination de la population générale a commencé vendredi à Montmagny.

Photo : Radio-Canada / Hans David Campbell

Des aînés de Chaudière-Appalaches ont pu se faire vacciner plus tôt que prévu. La vaccination pour la population générale a commencé vendredi à Saint-Georges, en Beauce, ainsi qu’à Montmagny, où 66 personnes ont reçu le vaccin.

Samedi, la vaccination va commencer au Centre des congrès de Lévis. La semaine prochaine, ce sera au tour du site de Thetford Mines de commencer ses activités. En plus de ces quatre centres principaux, des centres satellites, comme le CLSC de Saint-Jean-Port-Joli, pourront aussi commencer à vacciner la population au cours des prochains jours. En tout, 10 centres de vaccination sont en place en Chaudière-Appalaches.

De nombreuses chaises numérotées disposées à distance l'une de l'autre dans une grande pièce.

Un centre de vaccination aménagé au Centre des congrès de Lévis ouvre ses portes samedi.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Surplus de vaccins

La vaccination des personnes de 85 ans et plus ne devait commencer qu’après la semaine de relâche, mais le surplus de vaccins permet à la direction régionale de la santé publique de commencer l’opération sans tarder. Au centre de Montmagny, les travailleurs de la santé ont reçu vendredi environ 130 des 200 doses de vaccin. Le reste a donc pu être distribué aux personnes plus âgées qui avaient pris rendez-vous la veille.

On avait les vaccins disponibles, la centrale était déjà en fonction, il y avait des plages horaires à combler, ce qui fait qu'on ne perd aucune dose, explique la porte-parole du CISSS de Chaudière-Appalaches, Mireille Gaudreau.

Le début de l’opération de vaccination réjouit le maire de Montmagny, Bernard Boulet.

On est très, très, très satisfaits de voir que ça débute aujourd'hui. Je pense que notre population va être très heureuse de ça, dit le maire, qui sera lui-même bientôt vacciné puisqu’il est un proche aidant de plus de 70 ans.

Une entrée dans un centre de vaccination. À Montmagny, le surplus de vaccins a permis à la direction régionale de la santé publique de commencer l’opération sans tarder.

L'entrée du centre de vaccination à Montmagny.

Photo : Radio-Canada / Hans David Campbell

Peu de cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches demeure très faible depuis plusieurs jours. Le plus récent bilan fait état de 9 nouveaux cas, alors que jeudi, on en rapporte seulement 6. Depuis le 20 février, le bilan quotidien se situe sous la barre des 10 nouveaux cas. Le nombre de cas actifs est de 94. Dans la Capitale-Nationale, on compte 43 nouvelles infections et on déplore 3 nouveaux décès vendredi.

Bernard Boulet espère que sa région pourra bénéficier d’assouplissement des mesures sanitaires prochainement.

On souhaite passer à l'orange au plus vite, comme le Bas-Saint-Laurent, pour que nos restaurateurs puissent revivre.

Une citation de :Bernard Boulet, maire de Montmagny

Dépendant des livraisons de vaccins

Même si l’opération a pu commencer plus tôt que prévu, elle ne se poursuivra pas tous les jours à partir de maintenant. Au cours du mois de mars, une à deux journées d’activité sont prévues dans les différents centres de vaccination de la région.

On dépend des doses de vaccin, mais on dépend aussi du personnel qu'on a de disponible pour venir vacciner, indique la cheffe de programme pour la vaccination de masse au CISSS de Chaudière-Appalaches, Clémence Ouellet. Beaucoup se sont inscrits sur ''Je contribue'', mais on aimerait ça qu'il y en ait encore beaucoup qui s'inscrivent parce qu'il manque d'infirmières et de vaccinateurs.

En Chaudière-Appalaches, seules les personnes nées en 1936 ou avant ainsi que leurs proches aidants de 70 ans et plus qui les visitent au moins 3 fois par semaine peuvent prendre rendez-vous dès maintenant pour obtenir le vaccin. Depuis jeudi matin, plus de 5000 personnes se sont inscrites.

Avec les informations de Kassandra Nadeau-Lamarche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !