•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans la liste d’écoute de Kimya

Au cours du Mois de l’histoire des Noirs, qui vient de se terminer, un artiste était invité à prendre chaque semaine le contrôle de la sélection musicale de l’émission Sur le vif.

Collage photo de Kimya, Lokua Kanza, Céline Banza, Joe Gez, Papa Wemba et Le R Premier.

Le chanteur afro-canadien Kimya nous invite dans son univers musical.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Rap, slam et hip-hop définissent l’univers de Kimya. Bien que ses goûts musicaux soient eux aussi teintés de ces sonorités, les chansons préférées du musicien d’origine congolaise naviguent toutefois à travers une variété de styles.

Originaire de Kinshasa, en République démocratique du Congo, le chanteur afro-canadien Kimya occupe une place grandissante sur la scène franco-ontarienne. Du R&B au rock, en passant par le folk, sa liste d’écoute propose une série de découvertes musicales pour ajouter de la joie, du réconfort et un peu d’amour dans le quotidien de ceux qui s’y plongeront.

1. Good Bye - Lokua Kanza

Pour Kimya, la musique de l’artiste congolais Lokua Kanza éveille un certain sentiment de nostalgie. Ses chansons ont bercé mon enfance. J’ai beaucoup écouté sa musique quand j’étais jeune, et en arrivant au Canada, se remémore l’Ottavien d’adoption.

Dans la chanson Good Bye, Lokua Kanza raconte se séparer de ses parents, et remercie son père et sa mère pour l’amour qu’ils lui ont donné. Elle me fait beaucoup penser à moi, à mon départ. Quand je suis partie de Kinshasa pour venir au Canada, [j’ai dû] laisser des amis proches, des membres de ma famille, fait valoir l’auteur-compositeur.

Cette chanson évoque aussi, pour moi, le moment où j’ai déménagé seul en appartement, ici, au Canada. Ma famille était un peu fébrile de me voir partir mais, au final, c’était pour mon bien. Partir, mais pour grandir.

Une citation de :Kimya, artiste franco-ontarien d’origine congolaise

2. Sur le pavé - Céline Banza

C’est grâce aux réseaux sociaux que Kimya a découvert la chanteuse congolaise Céline Banza, l’année dernière. Bien que la sensibilité de sa voix l’ait tout de suite séduit, c’est surtout l’histoire de cette artiste qui l’a marqué. Avec sa chanson Sur le pavé, la Congolaise raconte son enfance. À l’âge de 8 ans, Céline Banza était une enfant de la rue, chante-t-elle.

C’est une fille qui vivait dans la rue, à Goma, dans l’Est de la République démocratique du Congo, où il y a eu plusieurs guerres, raconte Kimya. C’est une jeune dame qui jouait de la guitare, et elle s’est fait découvrir comme ça, grâce à sa voix et sa guitare.

Aujourd’hui, la jeune artiste de 24 ans figure parmi les talents émergents de la scène musicale africaine.

Elle est capable de décrire des histoires assez tristes et féroces, mais c’est d’une simplicité et d’une légèreté incroyable.

Une citation de :Kimya, artiste franco-ontarien d’origine congolaise

3. Life is Good - Joe Gez

Originaire lui aussi de Kinshasa, l’artiste Joe Gez possède un parcours similaire à celui de Kimya. Désormais établis dans la région d’Ottawa, les musiciens ont tous les deux participé au projet Rond Point, de l’Association des professionnels de la chanson et de la musique (APCM). Cette initiative vise à offrir un soutien aux artistes émergents de la communauté francophone, par le biais de diverses résidences artistiques.

Il a pratiquement fait les mêmes pas que moi et je trouve que son talent est juste incroyable, souligne Kimya. Naviguant entre le rap et l’afrobeat, Joe Gez conduit son projet musical de A à Z. Il produit ses propres instruments, il chante lui-même et il les mixe lui-même. C’est un jeune à surveiller dans les prochaines années dans la région d’Ottawa-Gatineau, renchérit-il.

Le morceau Life is Good est sorti quelques mois après le début de la pandémie, en août 2020. Les paroles de cette chanson ont l’effet d’un baume, selon Kimya. La vibe que ça dégage, pour moi, c’est cette vibe pandémique, mais que les choses vont bien aller, confie l’artiste basé à Ottawa.

Même si les choses vont mal en ce moment, « Life Is Good ». Je trouve que cette chanson-là le rappelle beaucoup.

Une citation de :Kimya, artiste-franco-ontarien d’origine congolaise

4. Awa Y'Okeyi - Papa Wemba

L’univers musical de Papa Wemba, surnommé le roi de la rumba congolaise, a marqué de nombreuses générations. C’est la musique que mes parents écoutaient quand ils étaient jeunes. Je le connais vraiment depuis que je suis né, se rappelle le musicien franco-ontarien.

Décédé en 2016, à l’âge de 66 ans, cet artiste congolais a ouvert la voie aux artistes qui ont succédé à son parcours. C’est un pionnier pour les artistes noirs. Il est parmi les premiers, par exemple, à avoir fait des spectacles en Europe, fait valoir Kimya.

Le musicien ottavien confie avoir été inspiré par la carrière de Papa Wemba. C’est un artiste vraiment respecté, qui vient de chez moi, et qui a fait de grandes choses pour la musique en général, souligne-t-il.

Si cette personne [Papa Wemba], qui est venue d’un coin où il n’avait rien, a été capable, grâce à sa voix, d’influencer plusieurs générations, pour moi, je suis capable de laisser ma marque aussi, d’une certaine façon.

Une citation de :Kimya, artiste franco-ontarien d’origine congolaise

5. Petit prince - Le R Premier

Kimya avoue avoir toujours eu un petit faible pour la musique de son collègue et ami, le rappeur et musicien franco-ontarien Le R Premier. Quand j’ai commencé à faire de la musique ici, à Ottawa, c’est un artiste que j’écoutais beaucoup. C’est une personne qui m’a beaucoup influencé dans mon choix musical et dans ma façon d’écrire, raconte le Congolais d’origine.

Pour moi, c’était important de mettre en valeur un artiste de chez nous et, surtout, de montrer le beau travail qu’il fait.

Une citation de :Kimya, artiste franco-ontarien d’origine congolaise

Son choix s’est arrêté sur le morceau Petit prince, en raison des émotions qu’il lui fait ressentir. C’est une chanson qui fait voyager à travers des moments difficiles, mais aussi des moments de joie. Le R arrive à faire ressortir cette émotion, ce feeling de voyage, conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !