•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thunder Bay retourne en confinement en raison de la hausse des cas de COVID-19

Pancarte du bureau de santé publique à Thunder Bay.

Le Bureau de santé du district de Thunder Bay a compte 349 cas actifs en date du 26 février.

Photo : CBC/Matt Prokopchuk

Radio-Canada

La province a annoncé vendredi après-midi que le district de Thunder Bay, qui a enregistré en moyenne 40 cas par jour depuis une semaine, retournera en zone grise dès le 1er mars, moins de 2 semaines après un déconfinement partiel.

La région était au niveau rouge du cadre d’intervention de la province depuis le 16 février.

Je reconnais que cela semble être un pas en arrière et que beaucoup d'entre nous ressentent la fatigue liée à la COVID, mais ces mesures renforcées sont nécessaires pour maîtriser la situation dans notre communauté, a déclaré la Dre Janet DeMille, médecin hygiéniste du district de Thunder Bay.

La députée néo-démocrate de Thunder Bay—Atikokan, Judith Monteith-Farrell, affirme que la province aurait dû envoyer l'aide demandée par le maire de Thunder Bay au début du mois, plutôt que de laisser la situation empirer.

Deux femmes donnant une conférence de presse.

La chef de l'opposition Andrea Horwath en compagnie de la députée de Thunder Bay—Atikokan, Judith Monteith-Farrell (archives).

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

C'est comme regarder un accident de voiture au ralenti, déclare-t-elle.

Nous avons appelé à l'aide encore et encore, mais Doug Ford ne voulait pas dépenser l'argent. Maintenant, il tire le soi-disant frein de secours si tard que nous sommes déjà au milieu d'une catastrophe.

Une citation de :Judith Monteith-Farrell, députée néo-démocrate de Thunder Bay—Atikokan

Ne vous contentez pas de nous confiner. Donnez-nous l'aide dont nous avons besoin pour arrêter la propagation, guérir et rouvrir, ajoute la députée.

Dans un courriel, le porte-parole du ministère de la Santé Lindsay Davidson affirme que la province collabore avec les fournisseurs de soins du district de Thunder Bay pour identifier les besoins en ressources humaines et les combler.

Il rappelle que la province investit plus de 115 millions pour former plus de préposés, à partir d'avril.

Le Bureau de santé du district de Thunder Bay (BSDTB) a signalé 60 cas vendredi, un sommet quotidien depuis le début de la pandémie.

Cela porte le total depuis le début de février à 586, soit presqu'autant que le total des cas dans toute l'année 2020 dans la région.

Le Bureau de santé du district de Thunder Bay rapporte aussi un décès, le 30e depuis le début de la pandémie.

Les autres régions du Nord de l'Ontario ne changeront pas pour l'instant de niveau.

Ailleurs dans le Nord, Santé publique Sudbury et districts, en zone orange, rapporte 6 nouveaux cas, portant le nombre de cas actifs à 35, et 1 décès.

Le Bureau de santé Porcupine, aussi au nouveau orange, fait état de 2 nouveaux cas et autant de guérisons.

Un cas a aussi été recensé dans le district sanitaire du Nord-Ouest, qui se trouve au niveau jaune, et dans le Timiskaming, le seul district nord-ontarien au niveau vert.

Le bureau de santé régional a d’ailleurs confirmé un premier cas causé par le variant britannique du virus sur son territoire, dans le secteur de Dryden.

La situation est plus stable dans le district sanitaire de North Bay-Parry Sound, où l'ordre de rester à la maison en en vigueur au moins jusqu'au 8 mars.

Le bureau de santé régional rapporte 18 guérisons et aucun nouveau cas, mais indique avoir reçu la confirmation de 12 cas supplémentaires qui ont été causés par le variant sud-africain du virus.

Santé publique Algoma, en zone jaune, n'a pas signalé de nouveaux cas vendredi après-midi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !