•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raptors : Nick Nurse, Pascal Siakam et cinq membres du personnel à l'écart

Un entraîneur de basketball crie des directives à ses joueurs.

L'entraîneur-chef Nick Nurse (archives)

Photo : Associated Press / Mark J. Terrill

L'entraîneur-chef des Raptors de Toronto, Nick Nurse, et cinq membres de son personnel ne seront pas à la barre de l'équipe torontoise vendredi en raison des protocoles sanitaires de la NBA.

Le joueur vedette Pascal Siakam ne sera pas non plus du match, selon le rapport d'avant-match de l'équipe. Il sera aussi à l'écart du jeu en raison des protocoles sanitaires de la NBA.

Il n'est pas clair si Siakam ou un des entraîneurs a pu contracter la COVID-19. Le directeur général des Raptors, Bobby Webster, n'a pas voulu dire si l'un d'eux avait été déclaré positif lors d'un point de presse virtuel en début de soirée.

En ce qui a trait à l'absence de Pascal Siakam vendredi soir, les Raptors devront faire sans un joueur en raison des protocoles sanitaires de la NBA pour la première fois de leur saison.

Sergio Scariolo aux commandes

Sergio Scariolo discute avec Kyle Lowry, des Raptors, lors d'une séance d'entraînement avant un match.

Sergio Scariolo sera l'entraîneur-chef des Raptors par intérim.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Les Raptors ont confirmé que l'entraîneur adjoint Sergio Scariolo campera le rôle d'entraîneur-chef pour le match contre les Rockets de Houston vendredi.

Scariolo n'a pas côtoyé le personnel d'entraîneurs des Raptors récemment. Il était en Europe pour piloter l'équipe nationale de basketball d'Espagne dans le cadre d'un match de qualification pour l'Eurobasket 2022.

Il a complété sa quarantaine et en est sorti aujourd'hui, a indiqué Bobby Webster. Comme tout le monde, il a dû être déclaré négatif (à la COVID-19) pour être en mesure d'être là ce soir.

Contre les Rockets, l'entraîneur italien sera appuyé par trois adjoints qui occupent tous normalement des fonctions liées au développement des joueurs ou à l'étude de séquences vidéo, soit Jim Sann, Jamaal Magloire et Mark Tyndale.

Kyle Lowry joueur-entraîneur?

Kyle Lowry

Kyle Lowry

Photo : Getty Images / Gregory Shamus

En après-midi, des internautes ont soulevé la possibilité de voir le vétéran Kyle Lowry chausser les souliers de joueur-entraîneur.

Bobby Webster a toutefois balayé cette option lors de son point de presse en début de soirée. La convention collective nous empêche de rémunérer un joueur pour autre chose que les services spécifiés dans son contrat.

On en fait des blagues, mais il fait beaucoup sur le terrain pour nous. Il occupe déjà un grand rôle. Je lui ai parlé ce matin, je lui ai mis l'idée dans la tête parce qu'il savait que c'était possible pour lui et Fred VanVleet parce qu'ils sont nos entraîneurs de facto sur le terrain. Je voulais qu'ils soient prêts au cas où.

La NBA ne permet plus l'embauche de joueurs-entraîneurs depuis 1984. Le dernier fut Dave Cowens lors de la saison 1978-1979 avec les Celtics de Boston.

Et la suite?

Les Raptors ont indiqué que Nick Nurse et les cinq membres de son personnel mis à l'écart de l'équipe continueront à travailler à distance. La durée de leur absence n'est pas connue.

Avec son club-école à proximité – les Raptors 905 disputent une saison écourtée dans un environnement contrôlé à Orlando – la direction n'exclut pas la possibilité d'emprunter du personnel pour munir son banc.

C'est l'avantage de la bulle. Un peu comme pour les joueurs, on peut les échanger facilement, a précisé Bobby Webster.

Patrick Mutombo, qui est l'entraîneur-chef des Raptors 905 cette saison, et Brittni Donaldson étaient du personnel de Nick Nurse l'an dernier avec les Raptors.

J'ai parlé à (Patrick) hier. Nous avons un groupe d'entraîneurs là-bas qui ont dirigé dans la NBA et pour être bien honnête avec vous, si les choses s'étaient passées différemment aujourd'hui, c'est ce que nous aurions fait.

Bobby Webster n'avait pas voulu s'avancer sur ce qui pourrait attendre l'équipe ces prochains jours. Nous verrons ce que demain nous réserve, a-t-il dit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !