•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Semaine de relâche au Québec : les activités permises dans la capitale fédérale

Deux personnes font de la luge en riant.

Plusieurs activités sont permises pour le congé de la relâche qui s’amorce au Québec.

Photo : Yves Keroack

Radio-Canada

Le congé de la relâche s’amorce au Québec, et le gouvernement Legault a mis en place certains assouplissements afin de permettre aux familles de profiter de certaines activités. Voici ce qui sera permis à compter du 26 février dans la région de Gatineau et d’Ottawa.

Activités gratuites offertes par les municipalités

La Ville de Gatineau offre plusieurs activités extérieures gratuites, notamment 82 patinoires (Nouvelle fenêtre), 14 sites de glisse (Nouvelle fenêtre) et deux centres de plein air (Nouvelle fenêtre), où la location de skis de fond et de raquettes est possible avec réservation.

À noter qu'un maximum de huit personnes sont autorisées à se réunir dehors, que ce soit pour la glissade, le ski, la marche ou toute autre activité dans un lieu public. Ces personnes pourront résider à des adresses différentes, mais la limite de huit devra être respectée en toutes circonstances. Seule une personne responsable de l’encadrement pourra s’ajouter pour assurer la supervision ou l’animation d’une activité, indique Québec.

Les activités intérieures de libre participation (Nouvelle fenêtre), comme la baignade libre et le patinage libre, ont graduellement repris depuis le 22 février et sont donc permises pendant la relâche.

La Bibliothèque de Gatineau offre une programmation virtuelle (Nouvelle fenêtre) à faire en famille, comme des ateliers scientifiques et culinaires, un bingo et des lectures de contes.

D’autres municipalités de l’Outaouais ont également organisé une programmation de la relâche. C’est le cas de Chelsea (Nouvelle fenêtre), Val-des-Monts (Nouvelle fenêtre), Chénéville (Nouvelle fenêtre), et de Montebello (Nouvelle fenêtre).

Plusieurs autres activités hivernales non affiliées aux municipalités sont permises sur le territoire de la capitale nationale et dans les alentours : les centres de ski, la glissade sur tube, la promenade en traîneaux à chiens, le parc Oméga, le parc Abraska Laflèche, les cabanes à sucre, etc.

Une femme et un homme font du ski de fond au Lac-Beauchamp à Gatineau.

Il est possible de louer des raquettes et des skis de fond au parc du Lac-Beauchamp.

Photo : Radio-Canada / Benoit Roussel

Musées et cinémas ouverts

D’un côté comme de l’autre de la rivière des Outaouais, les musées et les cinémas sont maintenant ouverts.

Le Musée canadien de l’histoire (Nouvelle fenêtre), à l’exception du musée canadien pour enfants, est ouvert du côté de Gatineau. Du côté d’Ottawa, le Musée canadien de la guerre (Nouvelle fenêtre), le Musée des beaux-arts du Canada (Nouvelle fenêtre), le Musée de l’agriculture et de l’alimentation (Nouvelle fenêtre), le Musée de l’aviation et de l’espace du Canada (Nouvelle fenêtre), le Musée des sciences et de la technologie du Canada (Nouvelle fenêtre) et le Musée canadien de la nature (Nouvelle fenêtre) sont ouverts au public.

La réservation est obligatoire pour une visite dans tous les musées. La majorité des musées et lieux historiques de la région offrent également des expositions et visites virtuelles (Nouvelle fenêtre).

Les salles de cinéma peuvent rouvrir leurs portes à compter du 26 février. Plusieurs règles devront toutefois être respectées. Les cinémas fourniront un masque médical à chaque spectateur, qui devra le porter en tout temps. Un maximum de 250 personnes pourront assister à chaque représentation.

Le couvre-feu devra être respecté, il n’y aura donc pas de représentations en soirée. Les spectateurs devront aussi respecter la distanciation dans les salles de projection. Quant à la programmation, l’accent sera mis sur les films québécois pour le moment.

La vente du pop-corn est permise en Outaouais, puisque la région est en zone orange.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !