•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Départ du directeur des sports de l'Université de Moncton

Marc Boudreau partira à la retraite en mai. L'Université prendra le temps de revoir la structure des sports universitaires.

Homme avec lunettes et cheveux courts devant un drap bleu avec des logos des Aigles Bleus.

Marc Boudreau, directeur du Service de l’activité physique et sportive à l’Université de Moncton.

Photo : Normand Léger / Université de Moncton

François Le Blanc

Radio-Canada a appris que le directeur des sports universitaires de l'Université de Moncton, Marc Boudreau, quittera son poste au mois de mai. Il a annoncé qu'il prenait sa retraite après 18 ans de service lors d'une réunion virtuelle plus tôt cette semaine.

Pour l'instant, personne n'a été désigné pour le remplacer. Nous avons tenté de joindre M. Boudreau, mais nous n'avons pas reçu de réponse à notre message laissé à son bureau.

Le recteur de l'Université, Denis Prud'homme, confirme le départ à la retraite de Marc Boudreau.

Denis Prud'homme.

Le recteur de l'Université de Moncton, Denis Prud'homme.

Photo : Radio-Canada

Je tiens à le remercier pour le travail qu'il a fait, mentionne Dr Prud'homme. Le recteur ne connaissait pas encore la date du départ de son directeur des sports, mais selon quelques proches du futur retraité, il partirait en mai.

Pour ce qui est de la succession de M. Boudreau, le recteur veut prendre son temps. Les activités sportives étant au ralenti en raison de la pandémie. Quelqu'un pourrait assurer l'intérim.

Chaque départ nous donne l'occasion de s'assurer que la structure en place répond aux besoins et à la mission de l'Université. C'est dans cette optique-là que je me permets de dire qu'on fait une pause. On va se donner jusqu'au mois de juin pour voir si la structure actuelle est toujours pertinente.

Une citation de :Denis Prud'homme, recteur de l'Université de Moncton

Un mandat marqué par le changement

Homme au podium, devant foule et micros.

Marc Boudreau, lors du lancement de la saison sportive des Aigles Bleus, en 2019.

Photo : Radio-Canada

Marc Boudreau est arrivé à l'U de M en janvier 2003. Sa nomination coïncidait avec la réorganisation administrative du secteur des sports de l'institution.

En plus des équipes universitaires des Aigles Bleus, tous les services et toutes les activités sportives tombaient sous sa gouverne au CEPS (Centre de l'éducation physique et sportive).

Les sports universitaires ont beaucoup changé depuis sa nomination. En 2006, une réorganisation majeure a réduit le nombre d'équipes de 12 à huit. Présentement, sept formations portent les couleurs des Aigles Bleus.

Des joueurs sont devant un gardien de but qui est sur le dos.

Les Aigles Bleus au hockey masculin.

Photo : Radio-Canada / Francois Leblanc

Moncton a été l'hôtesse du championnat canadien de hockey universitaire masculin en 2007 et 2008.

Les plus récents changements sont survenus en février 2020. Un plan stratégique, commandé par le conseil des gouverneurs de l'U de M, donne les orientations pour les cinq prochaines années, sur le recrutement et le marketing, entre autres.

Les Aigles bleues jouent leur saison au cours des deux dernière parties.

Il y a présentement sept équipes qui représentent l'Université de Moncton. Ici, l'équipe des Aigles Bleues au hockey féminin.

Photo : Radio-Canada

Auparavant, il avait travaillé à Bathurst dans le secteur des loisirs municipaux, en plus de gérer le Centre K.-C. Irving.

Avenir des programmes

Denis Prud'homme est recteur depuis seulement six mois. Il ne faut pas voir, selon lui, un début de ménage ou de compressions avec le départ de M. Boudreau.

Pascal Doucette dans l'uniforme des Aigles Bleus de l'Université de Moncton botte un ballon.

Pascal Doucette sur le terrain des Aigles Bleus de l'Université de Moncton

Photo : Pascal Doucette

Le plan stratégique des sports universitaires a été lancé en février 2020. La prochaine personne en poste prendra le relais, en l'adaptant si nécessaire.

Le questionnement sur les équipes a été fait avant mon arrivée, rappelle le recteur. Et elles sont là pour rester. On va les soutenir du mieux qu'on le peut avec les ressources qu'on a au sein de l'Université.

Le profil de la candidature idéale sera décidé plus tard. Mais, le recteur sait ce que l'institution recherche.

Ça nous prend un bon leader avec une bonne expérience du sport d'ici et de l'Atlantique. Cette personne devra avoir à cœur le développement du sport d'élite en plus d'être capable de créer une activité sportive au sein de la communauté étudiante.

Une citation de :Denis Prud'homme

Aucun échéancier n'a été fixé. Mais, en entrevue, le recteur parlait de développement possible en juin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !