•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario certifie ses premiers pharmaciens depuis le début de la pandémie

Une personne verse une bouteille de pilule dans un laboratoire.

Les pharmaciens en attente de certification doivent pratiquer sous supervision. (archives)

Photo : Reuters / Chris Wattie

Un examen essentiel à l’obtention du titre de pharmacien en Ontario a lieu pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Des centaines de finissants des programmes de pharmacies en Ontario travaillent comme internes dans les pharmacies de la province depuis la fin de leur programme d’études, incapables de compléter leur certification professionnelle.

L’examen d’aptitudes du Bureau des examinateurs en pharmacie du Canada est la dernière étape essentielle à la formation d’un pharmacien. Celui-ci nécessite le contact entre des patients normalisés et les candidats ainsi que la présence d’évaluateurs.

Les séances en personne avaient donc été annulées depuis la mise en place de restrictions sur les rassemblements intérieurs.

Le ministère de la Santé a finalement approuvé, la semaine dernière, la tenue de l’examen en la reconnaissant comme une activité essentielle.

Dans un communiqué, le Bureau des examinateurs en pharmacie affirme que le gouvernement reconnaît ainsi que la disponibilité de professionnels de la santé [...] accrédités est nécessaire pour soutenir la lutte contre la COVID-19 et maintenir les services de santé en Ontario .

Un pharmacien masqué derrière un bureau

Jesse Ropat a lancé la pétition #licensetopill qui a amassé plus de 4000 signatures en quelques jours.

Photo : image: Jesse Ropat

Au cours des derniers mois, une pétition lancée par le candidat au titre de pharmacien Jesse Ropat de Toronto avait amassé un peu plus de 4000 signatures.

Je suis convaincu que notre travail de sensibilisation est ce qui a convaincu le gouvernement d’aller de l’avant.

Une citation de :Jesse Ropat

La pétition a non seulement reçu l’appui de nombreux étudiants en attente d’obtenir l’évaluation, mais aussi de pharmaciens qui affirment avoir besoin de personnel qualifié pour répondre aux besoins de leur clientèle.

Les candidats en attente de cet examen ont pour la plupart continué à travailler comme interne dans les pharmacies. Ceux-ci doivent toutefois être supervisés en tout temps par un pharmacien certifié et le type d’acte médical qu’ils peuvent performer est restreint.

Le salaire de ces employés est aussi généralement beaucoup plus maigre que celui de leurs collègues accrédités.

Une femme sourit à la caméra

Kendra Carroll travaille toujours comme interne à l’hôpital de Kingston

Photo : Radio-Canada

Kendra Carroll travaille à l’hôpital de Kingston. Elle affirme recevoir la moitié du salaire qu’elle obtiendra lorsqu’elle aura pu compléter sa certification.

Elle souligne que certains de ses collègues ont aussi perdu des opportunités d’emploi parce que les pharmacies avaient besoin de professionnels autonomes.

Le processus de certification des pharmaciens est généralement complété de 4 à 6 semaines après la réussite de l’examen de compétences.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !