•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick pourrait retourner en phase jaune modifiée le 7 mars

La phase jaune a été durcie, mais la phase orange orange a été allégée.

La médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell et le premier ministre Blaine Higgs le 26 février 2021.

La médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell et le premier ministre Blaine Higgs ont annoncé des allègements à la phase orange et un durcissement de la phase jaune, qui pourrait entrer en vigueur dès le dimanche 7 mars.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick

Toutes les régions du Nouveau-Brunswick pourraient passer de l'orange au jaune dès le dimanche 7 mars. La phase jaune comprendra toutefois de nouvelles restrictions, a précisé la médecin hygiéniste en chef Jennifer Russell lors d'un point de presse sur la COVID-19 vendredi.

Nous devrions passer sous peu à la phase d’alerte jaune, mais avec des changements. La nouvelle phase jaune sera plus sévère que celle de l'an dernier, a-t-elle déclaré juste avant d'annoncer un nouveau cas de COVID-19 dans la région de Moncton.

Phase jaune plus stricte

L'an dernier, les Néo-Brunswickois pouvaient se réunir en groupes de 20 personnes maximum en phase jaune. Avec les modifications apportées, la liste de contacts autorisés sera ramenée à 15.

Les rassemblements informels extérieurs de 50 personnes seront permis avec distanciation physique. À l'intérieur, les rassemblements de 50 personnes seront aussi autorisés, mais ils devront être considérés comme formels (mariages, événements officiels, etc.).

Jennifer Russell a expliqué que cette phase jaune plus sévère vise à contrer la propagation des variants préoccupants du coronavirus.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Assouplissements en phase orange

Entretemps, les restrictions inhérentes à la phase orange actuellement en vigueur partout dans la province ont été assouplies.

Dès 23 h 59 vendredi, les visites de compassion seront à nouveau permises, permettant aux gens qui ne résident pas au Nouveau-Brunswick pour assister à des funérailles.

Correctif (5 mars 2021)

Une version précédente de cet article indiquait que les visites de proches aidants pour motifs de compassion étaient à nouveau permises. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick précise toutefois que ces situations sont évaluées au cas par cas.

De plus, les visites à l'hôpital seront autorisées partout dans la province, conformément aux conditions des régies de santé.

Les déplacements entre les zones orange seront eux aussi autorisés. Cet assouplissement signifie que les Néo-Brunswickois pourront inclure des personnes d'une autre zone à leur liste de 10 contacts.

Par ailleurs, le gouvernement a indiqué qu'il travaillait à l'élaboration d'un plan pour les travailleurs en rotation, qui doivent maintenant s'isoler de leur famille durant 14 jours à leur arrivée dans la province. Ces travailleurs ont lancé une campagne de sociofinancement cette semaine dans le but de poursuivre le gouvernement.

Le premier ministre Blaine Higgs a soutenu qu'il entendait l'inquiétude de ces personnes et qu'un plan devrait être déposé au cours de la deuxième semaine de mars.

Blaine Higgs a aussi indiqué qu'il faisait marche arrière sur l'imposition de tests de dépistage rapides hebdomadaires pour les camionneurs et les personnes nécessitant des soins de santé réguliers. Ces personnes sont tout de même encouragées à subir un test et pourront s'en procurer à la pharmacie Pharmarcy for Life de Hartland dans le cadre d'un projet pilote.

Santé mentale

La Dre Jennifer Russell et le premier ministre Blaine Higgs ont attribué les changements annoncés à l'importance de conserver la bonne santé mentale des citoyens. M. Higgs a d'ailleurs pris un moment pour souligner la tragédie qui frappe la région de Fredericton, alors qu'une jeune élève s'est enlevé la vie cette semaine.

Avant de commencer aujourd'hui, j'aimerais prendre un moment pour parler du décès tragique de Lexi Daken. Elle laisse toute la province dans le deuil. J'aimerais offrir mes sincères condoléances à ses amis et sa famille, a affirmé le premier ministre.

Il a ajouté que le gouvernement voulait des réponses et qu'il se devait de faire mieux pour s'assurer que personne ne tombe entre les mailles du filet.

Baisse du nombre de cas

Depuis les dernières 24 heures, neuf personnes se sont rétablies après avoir contracté la maladie, faisant chuter le total de cas actifs à 41.

Une personne atteinte est hospitalisée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !