•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles mises à pied de pilotes chez WestJet

Un gros plan d'un avion du transporteur WestJet, vu de l'extérieur. On voit un pilote assis dans la cabine.

Le transporteur aérien doit composer avec un manque de voyageurs.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Le transporteur aérien WestJet a envoyé de nouveaux avis de mise à pied pour des pilotes alors qu’il négocie un accord avec le syndicat les représentant.

Selon la porte-parole de WestJet, Morgan Bell, les termes de l’accord conclu pour atténuer les effets de la pandémie arrivent à expiration le 31 mars. La compagnie et l’Association des pilotes de ligne (ALPA, Air Line Pilots Association) continuent les négociations. 

Pendant que ce travail se met en place, pour respecter nos obligations contractuelles, des avis de mise à pied ont été envoyés aux pilotes touchés, a indiqué Mme Bell dans un courriel. 

Le transporteur n’a pas précisé le nombre possible, alors que le Globe and Mail dit que 415 pilotes sont touchés.

L’accord ne remplace pas la convention collective, mais c'est une mesure mise en place à la suite des annulations de vols pour préserver le plus grand nombre de postes possible.

Selon l’ALPA, le premier accord avec le transporteur aérien conclu au printemps 2020 avait permis de sauvegarder 1250 postes de pilotes en échange de réductions salariales.

Un nouvel accord avait été conclu à l’automne pour ne garantir aucun autre licenciement et une augmentation du nombre garanti d’heures de vol.

Les nouvelles mesures de quarantaine à la frontière dissuadent cependant de nombreux Canadiens de voyager, selon les compagnies aériennes. 

WestJet avait déjà annoncé en janvier qu'elle réduisait de 30 % ses vols pour les deux premiers mois de l’année et congédiait environ 1000 personnes. Quatre liaisons régionales supplémentaires ont été suspendues, faute d’un nombre de voyageurs suffisant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !