•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Présence policière accrue durant la semaine de relâche

Québec demande aux forces policières d'être plus vigilantes du 26 février au 7 mars.

Un policier est devant un véhicule et une jeune femme semble chercher un document.

Les policiers de Trois-Rivières interceptent les citoyens toujours présents à l'extérieur après 20 h.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Radio-Canada

À l’instar des policiers de partout au Québec, la police de Trois-Rivières sera plus visible durant la semaine de relâche scolaire afin de prévenir une recrudescence des éclosions de COVID-19.

Dès le vendredi 26 février, les policiers seront présents dans les centres commerciaux, les musées, les cinémas et sur les sites d’activités extérieures, entre autres, pour sensibiliser la population à l’importance de respecter les mesures sanitaires imposées par la Santé publique.

C’est d’ailleurs à la demande de Québec que les forces policières de partout en province augmenteront leur présence dans les lieux publics durant cette semaine de repos. Le gouvernement craint que le non-respect des consignes entraîne de graves conséquences sur la santé globale de la population.

La Direction de la police de Trois-Rivières prévoit d’effectuer des contrôles routiers intensifs pendant le couvre-feu, entre 20 h et 5 h, d'ajouter des points de contrôle sur les sentiers de motoneiges et de visiter les lieux qui risquent d’être pris d’assaut par le public.

Les policiers s’assureront notamment que la capacité d’accueil des centres commerciaux, des cinémas et des musées est respectée, et que leurs clients portent le couvre-visage.

Ses mesures se poursuivront jusqu’au dimanche 7 mars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !