•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PDG de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada démissionne

Gros plan de Mark Machin.

L'ex PDG de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, Mark Machin, s'est rendu aux Émirats arabes unis pour y recevoir un vaccin contre la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le PDG de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada, Mark Machin, a démissionné après avoir quitté le pays en secret pour se faire vacciner contre la COVID-19.

Dans un communiqué publié vendredi, Investissements RPC, qui gère le régime de pensions des Canadiens, confirme que Mark Machin a quitté discrètement le pays pour aller se faire vacciner aux Émirats arabes unis.

Récemment, notre président et chef de la direction Mark Machin a décidé de se rendre personnellement aux Émirats arabes unis, où il s’est arrangé pour se faire vacciner contre la COVID-19. Après des discussions hier soir avec le conseil, M. Machin a présenté sa démission et celle-ci a été acceptée, écrit Investissements RPC en précisant que cette démission est à effet immédiat.

L’information avait d’abord filtré dans The Wall Street Journal, qui rapportait que Mark Machin s’était envolé pour le Moyen-Orient au début du mois de février pour y recevoir une première dose du vaccin de Pfizer-BioNTech.

Un voyage qui a soulevé de nombreuses questions en cette période de restriction des voyages à l’étranger qui demeurent permis au Canada, quoique fortement déconseillés par les autorités.

Le poste de Mark Machin a été aussitôt confié à John Graham, qui agira désormais à titre de nouveau chef de la direction d’Investissements RPC.

John Graham était auparavant le responsable mondial des investissements en matière de crédit au sein d’Investissement RPC.

À Ottawa, le bureau de la ministre des Finances, Chrystia Freeland, s'est dit déçu par le comportement de M. Machin, qui était certes bien au fait que ce n’est pas le temps de voyager à l’étranger.

Même si l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada est un organisme indépendant, cette situation troublante nous déçoit beaucoup et nous apportons notre soutien aux décisions prises rapidement par le conseil d’administration.

Une citation de :Kat Cuplinskas, attachée de presse de la ministre des Finances, Chrystia Freeland

La vice-première ministre a parlé avec la présidente du conseil d'administration aujourd’hui et a clairement indiqué que les Canadiens donnent leur confiance à l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada et s’attendent à ce qu’il soit tenu de respecter des normes plus élevées, poursuit le bureau de la ministre.

En fin d'après-midi, vendredi, l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada s'est dit dans l'impossibilité de dévoiler si M. Machin touchera son indemnité de départ et à combien celle-ci s’élèvera-t-elle, le cas échéant.

Ces informations seront toutefois comprises dans notre rapport annuel, qui devrait être publié peu de temps après la fin de notre année fiscale, le 31 mars, a indiqué Michel Leduc, responsable des communications à l'Office.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !