•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario se réjouit de l'approbation du vaccin d'AstraZeneca

Rick Hillier et Doug Ford avant un point de presse.

L'ancien général Rick Hillier, qui dirige le groupe de distribution des vaccins contre la COVID-19 en Ontario, en compagnie du premier ministre Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

L'approbation par Santé Canada du vaccin de la compagnie AstraZeneca est une « nouvelle extraordinaire », selon le général à la retraite Rick Hillier, qui dirige le groupe de distribution des vaccins contre la COVID-19 en Ontario.

Le vaccin d'AstraZeneca ne semble pas être aussi efficace que ceux de Pfizer-BioNTech et de Moderna.

Ottawa estime son taux d'efficacité à entre 59,5 % et 62,1 %, selon les données préliminaires des essais cliniques, comparativement à plus de 90 % pour les vaccins de Pfizer et de Moderna.

Néanmoins, le Canada a déjà réservé 20 millions de doses du vaccin à deux doses d'AstraZeneca. Le pays doit recevoir au moins 1,9 million de doses de plus grâce au mécanisme COVAX.

En entrevue à CBC, M. Hillier raconte qu'il attendait l'approbation de ce vaccin avec impatience depuis les Fêtes alors que l'Ontario a dû ralentir son plan d'immunisation, faute de doses.

C'est une troisième arme dans notre combat contre la COVID-19.

Une citation de :Rick Hillier, ancien général responsable de la distribution des vaccins en Ontario

Il ne sait pas pour l'instant quand l'Ontario recevra ses premières doses.

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, est impatient de le savoir et de connaître le nombre de doses auxquelles la province aura droit. Il dit que l'Ontario est prête à distribuer ces doses dès qu'il les recevra.

C'est la meilleure nouvelle que nous ayons reçue depuis un long moment. […] On a très hâte de recevoir ce troisième vaccin, et peut-être, qui sait, un quatrième et même un cinquième vaccin?

Une citation de :Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Le Dr Isaac Bogoch, spécialiste des maladies infectieuses à l'Hôpital général de Toronto et membre du groupe provincial sur la distribution des vaccins, qualifie l'approbation du vaccin d'AstraZeneca de « développement très important ».

Nous allons pouvoir accélérer nos programmes de vaccination un peu partout au pays. C'est aussi un vaccin beaucoup plus polyvalent.

Une citation de :Dr Isaac Bogoch, clinicien et chercheur

Le Dr Bogoch souligne que le vaccin d'AstraZeneca ne nécessite pas un entreposage à une température très froide comme celui de Pfizer, par exemple, ce qui pourrait permettre aux médecins de famille de l'administrer à leurs patients dans leur cabinet, notamment.

Pour lui, le taux d'efficacité du vaccin est important, mais ce qui est encore plus crucial, dit-il, c'est sa capacité à réduire les infections graves et les hospitalisations chez ceux qui le reçoivent.

Pour les moins de 65 ans?

L'ancien général Hillier note que d'autres pays ont surtout utilisé le vaccin d'AstraZeneca chez les moins de 65 ans. L'Allemagne, la France, les Pays-Bas et l'Espagne ont carrément recommandé de ne pas s'en servir pour les 65 ans et plus, en raison d'un manque de données.

Toutefois, Santé Canada autorise son inoculation chez toute personne de 18 ans et plus, y compris les 65 ans et plus.

M. Hillier dit ne pas avoir pris de décision pour l'instant quant à son utilisation en Ontario. On va attendre de voir les recommandations du fédéral, indique-t-il. Mais on l'utilisera peut-être plus chez les 55 à 64 ans.

Jusqu'à maintenant, l'Ontario a vacciné tous les résidents des centres de soins de longue durée, et la province poursuit sa campagne d'immunisation des employés des foyers pour aînés et des travailleurs en santé jugés prioritaires.

La vaccination des 80 ans et plus n'habitant pas dans un foyer doit commencer durant la troisième semaine de mars.

L'immunisation des moins de 65 ans ne devait pas commencer avant juillet, selon le plan ontarien dévoilé plus tôt cette semaine, qui pourrait toutefois être accéléré avec l'approbation d'un troisième vaccin.

En date de vendredi, l'Ontario avait administré près de 643 800 doses des vaccins de Moderna et de Pfizer depuis la mi-décembre, y compris un peu plus de 21 800 doses au cours des dernières 24 heures.

Plus de 258 000 Ontariens ont reçu les deux doses nécessaires pour une pleine immunisation.

Avec des renseignements fournis par CBC et Sébastien St-François

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !