•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Calgarien condamné à la prison à vie pour le meurtre de son père

Avertissement : le texte contient des détails qui pourraient choquer certains lecteurs.

Zaineddin Al Aalak.

En décembre, Zaineddin Al Aalak avait été reconnu coupable de meurtre au second degré et d'outrage à un cadavre.

Photo : Facebook: Zaineddin Al Aalak

Radio-Canada

Zaineddin Al Aalak a été condamné jeudi à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 15 ans pour avoir tué puis démembré son père durant l’été 2017 à Calgary.

En décembre, il avait été reconnu coupable par un jury de meurtre au second degré et d’outrage à un cadavre.

Pour l'outrage à un cadavre, il a été condamné à une peine de quatre années de prison, qu'il purgera en même temps que la première.

Le procureur avait demandé entre 16 et 18 ans avant une possible libération, et l'avocat de la défense, 13 ou 14 ans.

Avant d'être condamné, Zaineddin Al Aalak a pu s'adresser à la Cour. Il a déclaré éprouver des remords et de la tristesse. Il a répété que son état d'esprit était modifié au moment des faits.

M. Al Aalak n’a jamais nié avoir tué son père. Durant le procès, son avocat a soutenu qu’il ne pouvait pas être reconnu criminellement responsable, car il était en crise psychotique au moment de l’incident et n'était alors pas conscient de ses actes.

Le jury n'a pas retenu cet argument.

En juillet 2017, chez lui, à Calgary, Zaineddin Al Aalak a attaqué son père avec un marteau, puis l’a étranglé. Il a ensuite entreposé son corps dans un congélateur, avant de le démembrer et de le jeter dans un chantier de construction.

Avec les informations de Meghan Grant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !