•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bulletins de vote à T.-N.-L. ne seront pas traduits pour les électeurs autochtones

La page d'acceuil du site web d'Élections Terre-Neuve-et-Labrador.

Élections Terre-Neuve-et-Labrador n'a pas traduit les trousses de vote pour les électeurs autochtones.

Photo : Radio-Canada

Élections Terre-Neuve-et-Labrador indique que les bulletins de vote envoyés par la poste ne seront pas traduits pour les électeurs autochtones unilingues. Une candidate néo-démocrate accuse l’agence de négliger le droit de vote des électeurs labradoriens.

L'agence non partisane a indiqué jeudi qu'elle n'avait pas le temps de traduire les bulletins avant de les expédier par la poste.

Quand les élections ont fait la transition au vote par correspondance, le directeur général des élections s’est tourné vers nos partenaires intergouvernementaux, explique la porte-parole de l’agence, Adrienne Luther.

Malheureusement, le processus de traduction aurait pris trop de temps pour respecter l’échéancier fixé par Élections Terre-Neuve-et-Labrador pour l’envoi des trousses de vote.

Une citation de :Adrienne Luther, porte-parole, Élections T.-N.-L.

Élections Terre-Neuve-et-Labrador organise un vote par correspondance dans les 40 circonscriptions de la province depuis l'annulation du vote en personne, une décision prise à cause de la pandémie. Les bulletins de vote doivent être oblitérés d'ici le 12 mars pour être comptés.

Élections T.-N.-L. n’a pas pensé aux personnes autochtones

Dans [la circonscription de] Monts Torngats, nous sommes 90 % autochtones et dans la communauté de Natuashish, la communauté innue, ils ont beaucoup de gens dont la première langue ou la langue préférée est l'innu, ou qui ne parlent pas anglais, explique la candidate du NDP Patricia Johnson-Castle.

Je suis très déçue parce que ça veut dire que le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador n’a pas pensé aux personnes autochtones quand ils ont pris leurs décisions.

Une citation de :Patricia Johnson-Castle, candidate néo-démocrate

On savait qu’il y aurait des élections cette année, [...] on aurait pu avoir un meilleur plan pour la traduction et pour la pandémie.

La semaine dernière, le directeur général des élections Bruce Chaulk a pourtant dit au micro de Radio-Canada (Nouvelle fenêtre) qu'il travaillait avec des groupes autochtones pour traduire les trousses de vote.

Nous avons consulté le ministre adjoint, qui va nous mettre en contact avec les autorités dans cette région pour traduire les informations que nous avons besoin de mettre dans les trousses de vote, avait-t-il affirmé.

Patricia Johnson-Castle se dit bouleversée que l’agence n’ait pas pu traduire les documents nécessaires avant d’envoyer les trousses de vote. Elle dit que depuis l’annulation du vote en personne, le NPD a trouvé deux traducteurs dans Mont Torngats pour s’assurer d’avoir des informations sur le processus de vote postal en innu (Nouvelle fenêtre) et en inuktitut (Nouvelle fenêtre).

Mme Johnson-Castle explique qu’il n’y a aucune règle dans la loi électorale pour assurer que les services de traduction soient offerts aux électeurs autochtones.

Mais elle raconte que dans plusieurs villages de sa circonscription, il y a toujours des scrutateurs ou des bénévoles présents qui peuvent aider les électeurs unilingues.

Les gens ici vont toujours avoir un plan. Le gouvernement provincial ne pense pas à nous, explique-t-elle.

La traduction pour les prochaines élections

Élections Terre-Neuve-et-Labrador s'engage à traduire les bulletins de vote en innu, en inuktitut, en micmac et en français pour tous les prochains événements électoraux.

Radio-Canada a attendu trois jours pour avoir une confirmation qu’Élections Terre-Neuve-et-Labrador n’a pas traduit les bulletins.

L'agence n'a pas indiqué si le formulaire pour demander un vote par la poste a été traduit. Elle n'a pas indiqué si les employés au centre d'appel établi pour inscrire les électeurs qui n'ont pas accès à internet pouvaient répondre aux appels en innu ou en inuktitut.

Élections Terre-Neuve-et-Labrador indique que le directeur général des élections ne sera pas disponible pour une entrevue pour discuter des services de traduction.

Le premier ministre sortant, Andrew Furey, a promis jeudi de moderniser la loi électorale si les libéraux sont réélus.

Avec les informations du Réveil Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !